États-Unis: Des jumeaux naissent trente ans après leur conception

Publié

États-UnisDes jumeaux naissent trente ans après leur conception

Un couple qui avait adopté des embryons conçus en 1992 a accueilli, fin octobre, un garçon et une fille. Il pourrait s’agir d’un record du monde.

Rachel et Philipp sont désormais les heureux parents d’une fratrie de six.

Rachel et Philipp sont désormais les heureux parents d’une fratrie de six.

Facebook

Lydia et Timothy Ridgeway ont vu le jour le 31 octobre dans l’Oregon. Ces jumeaux en pleine forme ne le savent pas encore, mais ils détiennent probablement un record du monde très particulier: ils sont issus d’embryons congelés depuis trente ans. Selon le National Embryo Donation Center, le précédent record était détenu par Molly Gibson, née en 2020 d’un embryon conservé pendant 27 ans. Sa propre sœur, Emma, était elle-même issue d’un organisme cryogénisé pendant 24 ans.

«Il y a quelque chose d’époustouflant dans cette histoire. J’avais 5 ans quand Dieu a donné la vie à Lydia et Timothy, et il a préservé cette vie pendant tout ce temps. Dans un sens, ils sont nos enfants les plus âgés, même s’ils sont censés être les plus jeunes», s’émerveille Philipp Ridgeway. Lui et son épouse Rachel étaient déjà les parents d’une fratrie de quatre bambins, âgés de 8, 6, 3 et 2 ans. Aucun d’entre eux n’est issu d’une fécondation in vitro (FIV).

Ces embryons avaient été congelés le 22 avril 1992 pour un couple souhaitant recourir à la FIV . Pendant près de trois décennies, ces embryons ont été stockés dans de l’azote liquide à près de ­­–200 degrés, dans un appareil ressemblant à une citerne de propane. Les organismes ont été cryogénisés dans un laboratoire de la côte ouest des États-Unis jusqu’en 2007, explique ABC 7.

Cette année-là, le couple a fait don de ses embryons au National Embryo Donation Center de Knoxville (Tennessee), dans l’espoir que d’autres futurs parents puissent les utiliser. L’homme était alors âgé d’une cinquantaine d’années, sa conjointe avait 34 ans. Séduits par ce concept d’adoption d’embryons, Philipp et Rachel ont tenté l’aventure. Selon les experts, l’ancienneté des embryons ne devrait pas affecter la santé des enfants. Ce qui compte le plus, c’est l’âge de la femme qui a donné l’ovule. 

(joc)

Ton opinion