Suisse: Des Kalachnikov saisies dans des ports francs
Actualisé

SuisseDes Kalachnikov saisies dans des ports francs

En début d'année, 861 armes et éléments d'armes ont été saisis dans un port franc suisse, une zone tampon où les marchandises peuvent être stockées avant le dédouanement.

329 Kalachnikov de type AK-47 faisaient partie du lot saisi.

329 Kalachnikov de type AK-47 faisaient partie du lot saisi.

Les autorités suisses ont déposé une demande d'entraide judiciaire au Ministère public de Stuttgart (D). Claudia Krauth, porte-parole et procureure au sein du ministère allemand, a confirmé lundi les informations parues dans le journal dominical «Zentralschweiz am Sonntag.» Le Ministère public enquête sur un homme d'affaires allemand, qui a, pour des raisons encore inconnues, transféré des armes d'Allemagne en Suisse, a-t-elle indiqué.

Une enquête pour soupçon d'infraction à la loi sur le commerce extérieur ainsi qu'à la loi sur le contrôle des armes de guerre a été ouverte. L'homme aurait donné de fausses informations, afin d'obtenir un permis d'exportation pour les armes. Il les aurait de plus introduites sans autorisation sur le territoire helvétique. Les investigations ont commencé à l'automne dernier, a ajouté la procureure.

Une partie des armes rendues

Mme Krauth n'a pas souhaité indiquer dans quels ports francs suisses les armes avaient été saisies. Une partie des armes a entre-temps été rendue. L'inculpé avait en effet fait appel contre la saisie devant un tribunal, qui a donné partiellement raison à l'homme d'affaires et cassé la décision de saisir 532 armes et éléments d'armes.

Il ne s'agissait pas d'armes de guerre, avait alors annoncé le tribunal. Ces armes n'étaient donc pas assujetties à autorisation au sens de la loi sur le commerce extérieur.

Les Kalachnikov restent saisies

Le tribunal n'est cependant pas revenu sur la décision de séquestrer les 329 Kalachnikov. Le soupçon d'infraction à la loi sur les armes de guerre existe toujours.

La procureure Claudia Krauth a déclaré ne pas savoir à qui l'homme d'affaires voulait vendre les armes. Le Ministère public de Stuttgart souhaite désormais les ramener en Allemagne afin de les utiliser comme preuves lors du procès contre l'homme d'affaires, qui n'est pas encore agendé. La procédure en Suisse n'est de fait pas encore terminée.

AK-47, la plus répandue

La Kalachnikov AK-47 est un fusil d'assaut avec un magasin à munitions incurvé, à la fois robuste et facile à manier. C'est actuellement l'arme la plus répandue au monde, adoptée par plus de 50 armées ainsi que de nombreuses rébellions, milices et groupes terroristes.

L'arme a été nommée d'après son inventeur, Mikhaïl Kalachnikov, soldat de l'Armée rouge soviétique durant la Deuxième Guerre mondiale, et d'après l'année de mise en service, 1947. M. Kalachnikov est décédé l'année dernière à l'âge de 94 ans. (ats)

Ton opinion