Haut-Valais: Des laves torrentielles envahissent l'Illgraben
Actualisé

Haut-ValaisDes laves torrentielles envahissent l'Illgraben

De fortes chutes de pluie ont déclenché une impressionnante avalanche composée d'eau, de roche et de sédiments fins, lundi près de Loèche (VS). Les habitants avaient été avertis à l'avance.

par
ehs/20 Minuten/ofu

Des milliers de tonnes de boue se sont frayées un chemin à travers l'Illgraben, un des bassins des plus actifs des Alpes suisses en matière de laves torrentielles. En l'espace de quelques secondes, les laves torrentielles ont atteint le pont depuis lequel le lecteur Beat Kellenberger a filmé le spectacle de la nature.

«Un quart d'heure avant, on entendait déjà de gros bruits», explique l'Alémanique, qui précise que ces avalanches d'eau, de sédiments fins et de roche se déclenchent une à deux fois par année dans cette région du Haut-Valais.

Masses déversées dans le Rhône

Les laves torrentielles du début de semaine ont été provoquées par une combinaison d'orages, de pluie et d'eau de fonte, écrit l'institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF). Il ajoute que la masse s'est déversée dans le Rhône et que les habitants de la région ont été prévenus à temps. Selon les estimations du SLF, un volume d'environ 75'000 mètres cubes s'est déversé lundi dans le bassin de l'Illgraben, soit l'équivalent de 25 piscines olympiques.

Quitter le bassin à temps

Il y a dix ans, un système d'alarme à plusieurs niveaux a été installé dans la région. Le dispositif comprend la diffusion des informations aux résidents et aux touristes, les observations répétées des zones de problèmes potentiels ainsi que le système d'alerte lui-même, consistant en sirènes et flashs lumineux. «Lorsqu'une lave torrentielle se déclenche, les capteurs du bassin versant détectent automatiquement l'événement et déclenchent une alarme en différents points du parcours, ainsi que l'envoi d'informations aux responsables locaux de la sécurité», explique le SLF sur son site. Ce type d'alerte ne permet pas de procéder à une évacuation, mais elle permet aux gens de quitter le bassin à temps.

Si lundi personne n'a été blessé et rien n'a été endommagé, les laves torrentielles disposent de la puissance nécessaire pour causer d'importants dégâts. Il y a 60 ans, elles avaient détruit un pont, des parties de la route cantonale ainsi qu'une partie du village.

Ton opinion