Vaud: «Dès le 5 mars, nous risquons une rupture de stock de vaccins»
Publié

Vaud«Dès le 5 mars, nous risquons une rupture de stock de vaccins»

Le canton annonce l’ouverture de nouveaux centres de vaccination, mais prévient que les doses vont se faire rares.

par
Xavier Fernandez
Frédéric Nejad Toulami
Les vaccins à disposition s’amenuisent (photo d’illustration)

Les vaccins à disposition s’amenuisent (photo d’illustration)

AFP

Après l’ouverture de quatre centres le 11 janvier, deux nouvelles structures de vaccination seront opérationnelles dès lundi: l’Hôpital Intercantonal de la Broye (HIB) et à l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC). Début février, en fonction des vaccins disponibles, le nombre d’injections quotidiennes pourra passer à 3000 dans les centres, en marge des 900 des équipes mobiles. Au cours du mois de mars, le nombre d’injections devrait atteindre les 5000 par jour. L’ensemble des institutions devraient avoir été visitées pour la première dose d’ici au 10 février. Sauf situation particulière et difficultés d’approvisionnement, la campagne de vaccination des institutions s’achèvera entre le 5 et le 15 mars avec la deuxième dose.

Actuellement, les quantités de vaccin disponibles sont toutefois rationnées, en raison de la baisse de production de PfizerBioNTech. Oliver Peters, chef du comité de pilotage du Plan cantonal de vaccination, insiste: «Avec la montée progressive des deuxièmes doses à administrer aux volontaires, et face à la pénurie annoncée, dès le 5 mars nous serons en rupture de stocks».

«Genève va juste griller ses cartouches plus vite»

Pour assurer les deuxièmes doses, des rendez-vous pour les premières seront décalés en février. Selon Oliver Peters, le Canton de Vaud n’a pas opté pour des livraisons en vrac, afin d’assurer la campagne des deuxièmes doses. «Le concours de beauté que certains font actuellement ne sert à rien, car nous en serons tous au même stade fin février. Les cantons qui semblent avoir plus rapidement vacciné que le Canton de Vaud, comme celui de Genève, vont simplement plus vite griller leurs cartouches», déclare Oliver Peters.

Dès que les vaccins seront disponibles en suffisance, le Canton de Vaud pourra rapidement augmenter encore ses capacités de vaccination. Un nouveau centre est prêt à ouvrir ses portes sur le site de Beaulieu à Lausanne en partenariat avec l’école et la clinique de la Source. Il permettra de vacciner 2000 personnes par jour, 7 jours sur 7. Deux autres centres sont également en cours de planification. Les médecins installés vont également être inclus dans le système. Des discussions sont en cours avec les pharmaciens, les CMS (aide et soins à domicile) ainsi que les cliniques privées afin de les intégrer dans le dispositif.

La Confédération est responsable des commandes

Pour rappel, la Confédération est responsable de la commande des vaccins et les redistribue aux cantons au prorata de la population. 15 millions de doses ont été précommandées. Le Canton de Vaud disposera des doses nécessaires pour vacciner toute la population qui le souhaite, en respectant les ordres de priorité fixés par l’OFSP.

Le Canton de Vaud rend public un site sur lequel tout un chacun peut aller voir en temps réel la situation du nombre de personnes vaccinées, des contaminations enregistrées, etc. Voici le lien: https://monitoring.unisante.ch

Ton opinion

441 commentaires