Népal: Des lépreux vont gravir l'Everest
Actualisé

NépalDes lépreux vont gravir l'Everest

Un groupe de Népalais atteints de la lèpre s'entraîne pour gravir l'Everest dans le but de changer les regards sur une maladie qui continue d'être stigmatisante.

La lèpre affecte environ 160.000 personnes au Népal, un pays où les superstitions sur les causes de la maladie entraînent souvent des persécutions de malades. Selon certaines croyances, la lèpre est le résultat de mauvais actes dans une vie antérieure.

«Le but de l'expédition est d'attirer l'attention à l'étranger et au Népal sur le fait que la lèpre est toujours endémique dans le pays et que beaucoup de malades ont besoin de soins à long terme», a déclaré à l'AFP Raj Kumar Shah, l'organisateur de l'expédition.

«Nous voulons envoyer le message suivant: même des personnes atteintes d'handicap peuvent gravir des montagnes», a-t-il ajouté. Environ 15 lépreux ont commencé à s'entraîner pour l'ascension mais seuls cinq d'entre eux seront finalement sélectionnés pour gravir l'Everest à l'été 2011.

READ Nepal, une ONG travaillant avec des lépreux, essaie de lever 160.000 dollars de fonds pour l'expédition, qui sera menée par l'alpiniste Lhakpa Norbu Sherpa, qui a déjà fait quatre ascensions au sommet de l'Everest.

Due à un bacille, la lèpre est une maladie peu contagieuse, favorisée par la misère et le manque d'hygiène, qui touche à ce jour 1,5 million de personnes dans le monde.

L'apparition de taches insensibles sur la peau est le premier symptôme visible de la maladie. Les nerfs, les muqueuses et les yeux sont ensuite attaqués, les lésions s'amplifient, et la perte progressive de sensation des membres entraîne des handicaps importants.

Le Népal a réalisé des progrès dans la lutte contre la maladie. En janvier, le gouvernement a déclaré que le nombre de patients était tombé en dessous de 1 pour 10.000 habitants, le seuil fixé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à partir duquel un pays peut déclarer que la maladie est éradiquée. (afp)

Ton opinion