Pékin - 5 personnes arrêtées pour avoir écrit des livres pour enfants
Actualisé

Hong KongDes livres pour enfants jugés subversifs, leurs auteurs arrêtés

Pékin a interpellé 3 femmes et 2 hommes âgés de 25 à 28 ans pour avoir écrit une histoire métaphorique visant à expliquer le mouvement prodémocratie aux plus jeunes.

Un des 5 suspects arrêtés pour sédition suite à sa contribution à un livre pour enfants. 

Un des 5 suspects arrêtés pour sédition suite à sa contribution à un livre pour enfants.

REUTERS

Cinq membres d’un syndicat hongkongais d’orthophonistes ont été arrêtés pour sédition pour une série de livres pour enfants sur un village de moutons en résistance contre des loups, a annoncé jeudi la police, dans un contexte de répression contre le mouvement prodémocratie.

Ces interpellations ont été réalisées par l’unité de police chargée de l’application de la loi sur la sécurité nationale qui a été imposée à Hong Kong par Pékin pour faciliter la reprise en main du territoire après les mois de manifestations de 2019.

Les autorités accusent les trois femmes et deux hommes âgés de 25 à 28 ans de «complot pour publier, distribuer, montrer ou copier des publications séditieuses».

Le groupe cherchait à «attiser la haine de la population, en particulier des jeunes enfants, à l’égard du gouvernement et de la justice de Hong Kong et à encourager la violence et les actions illégales», poursuit la police dans un communiqué.

Les cinq appartiennent au Syndicat général des orthophonistes hongkongais, selon une source policière.

La police a précisé que 160’000 dollars hongkongais (environ 20’000 francs suisses) avaient été gelés.

Des loups et des moutons

Le syndicat avait ces derniers mois publié trois livres électroniques illustrés cherchant à expliquer aux enfants le mouvement prodémocratie.

Les partisans de ce mouvement y sont représentés comme des moutons vivant dans un village entouré par les loups.

Le premier livre, intitulé «Les protecteurs du village des moutons», explique l’immense mobilisation populaire de 2019 à Hong Kong.

Le deuxième, «Les gardiens du village des moutons», raconte la grève lancée par le personnel nettoyant le village pour protester contre les loups qui laissent leurs déchets partout.

Son introduction raconte que c’est une référence à la grève que le personnel médical de Hong Kong avait entamée en 2020 pour demander la fermeture des frontières avec la Chine pour protéger le territoire au début de la pandémie.

Le dernier opus, «Le 12 courageux du village des moutons», évoque un groupe de moutons fuyant le village par bateau à cause des loups.

C’est une référence directe aux 12 Hongkongais qui avaient été arrêtés par les gardes-côtes chinois l’été dernier alors qu’ils tentaient de fuir vers Taïwan.

La sédition, une infraction

La sédition est une infraction définie par une loi datant de la colonisation britannique qui, jusqu’à l’année dernière, n’avait plus été utilisée depuis la rétrocession en 1997.

La police l’utilise désormais régulièrement en même temps que la loi sur la sécurité nationale pour réprimer toute forme de dissidence dans le territoire chinois pourtant censé jouir d’une large autonomie jusqu’en 2047.

La libération sous caution est généralement refusée à la plupart des personnes interpellées sous cette qualification.

«Les habitants doivent voir les choses clairement, ne doivent ni cautionner ni enjoliver les actes de violence, et ne doivent pas permettre que les générations futures soient encouragées et trompées par des informations fausses et biaisées», a affirmé la police.

(AFPE)

Ton opinion

7 commentaires