Elections fédérales 2015: Des lobbyistes félicitent des politiciens battus
Actualisé

Elections fédérales 2015Des lobbyistes félicitent des politiciens battus

L'association suisse des lobbyistes a envoyé une lettre de félicitations à de nombreux conseillers nationaux qui n'ont pas été réélus.

par
Pascal Schmuck
Zurich
L'ex-conseillère nationale Aline Trede fait partie des politiciens battus qui ont reçu la lettre, mais elle préfère en rire.

L'ex-conseillère nationale Aline Trede fait partie des politiciens battus qui ont reçu la lettre, mais elle préfère en rire.

La Société Suisse de Public Affairs (SSPA) s'est offert un joli couac en félicitant des politiciens battus dans les urnes le 18 octobre. De nombreux ex-conseillers nationaux ont en effet reçu la semaine dernière une lettre qui a dû leur paraître surréaliste.

«Franches félicitations pour votre élection! La SSPA vous souhaite beaucoup de succès et de satisfaction pour vos activités parlementaires et dans votre travail politique», a écrit l'association suisse des lobbyistes dans sa missive que s'est procurée le Blick.

Des politiciens beaux joueurs

Parmi les politiciens qui ont reçu cette drôle de lettre figurent notamment l'ancien chef du groupe socialiste au Parlement Andy Tschümperlin (SZ), l'ex-ténor UDC Christoph Mörgeli (ZH) ou encore l'ex-figure montante des Verts, Aline Trede (BE). Une petite attention qui fait d'autant plus mal que tous ces politiciens sont actuellement occupés à vider leurs bureaux à Berne pour céder la place.

Stefan Kilchenmann, le président de la SSPA qui a signé la lettre, s'en excuse platement, mettant la faute sur le compte d'une erreur de manipulation dans la base de données. L'association pour les relations publiques a pris connaissance de son impair et s'en est excusée par un courrier électronique auprès des principaux intéressés.

Les politiciens qui ont reçu la lettre l'ont plus ou moins bien prise et la mention de la SSPA qui se présente comme une organisation «qui promeut la qualité du lobbying» en a surtout fait rire certains. Comme Aline Trede, pour qui ce genre d'erreur «n'a rien à voir avec du lobbying de qualité».

Ton opinion