Intempéries: Des lois pour condamner les aéroports
Actualisé

IntempériesDes lois pour condamner les aéroports

Le gouvernement britannique souhaite pouvoir infliger de lourdes amendes aux aéroports qui entravent par leurs défaillances le transport des voyageurs.

Selon le ministre des Transports britanniques, Philip Hammond, il n'est pas acceptable que BAA, l'opérateur sous capitaux espagnols du plus grand aéroport mondial pour le trafic de passagers, bloqué pendant plusieurs jours, ne soit pas sanctionné. Par conséquent, il souhaite qu'une nouvelle législation qui permette de le faire soit adoptée.

«Il doit y avoir une pénalité pour service défaillant», affirme M. Hammond dans le Sunday Times. Il souligne que les passagers doivent être satisfaits et évoque des amendes de plusieurs dizaines de millions de livres.

Selon l'administration de l'aviation civile (CAA), aucune amende ne peut actuellement être infligée à Heathrow pour le chaos enregistré à l'aéroport londonien, relève le Sunday Times.

Le gestionnaire de l'aéroport a déjà annoncé le lancement d'une enquête externe sur la pagaille provoquée par la neige, qui a cloué au sol peu avant Noël des centaines d'avions. Elle se penchera «sur ce qui n'a pas fonctionné à Heathrow et étudiera notre capacité à nous préparer et à répondre plus efficacement à des intempéries», avait ajouté le directeur général de BAA, Colin Matthews.

A la suite de chutes de neige le week-end dernier en Grande- Bretagne, Heathrow a été paralysé et des milliers de passagers en souffrance ont dû camper pendant plusieurs jours dans les terminaux dans l'attente d'un hypothétique vol. Le trafic était quasiment redevenu normal jeudi. (ats)

Ton opinion