Berne: Des lunettes antilaser pour les pilotes
Actualisé

BerneDes lunettes antilaser pour les pilotes

De plus en plus de mécaniciens, de pilotes et d'agents de sécurité subissent des attaques au pointeur laser. Ruag vient de mettre sur le marché des lunettes spéciales de protection.

par
Tania Bircher/ofu

Début octobre, les agents de sécurité du Parc Saint-Jacques ont été perturbés par un pointeur laser alors que des membres de Greenpeace escaladaient le toit du stade. Ce genre d'attaques ne cesse de se multiplier en Suisse.

Durant la première moitié de l'année 2013, pas moins de 40 pilotes d'avion ont été attaqués au pointeur laser, confirme l'Office fédéral de l'aviation civile. Même les pointeurs d'une puissance maximale de 1 milliwatt peuvent provoquer des lésions à l'œil, parfois durables. Les personnes qui utilisent ce genre de dispositifs, interdits de vente en Suisse et en Europe, peuvent être poursuivies en justice.

Fortes de ces connaissances, l'entreprise Ruag, active dans l'aérospatial et la défense, a développé des lunettes de protection qui résistent aux rayonnements. Elles sont sur le marché depuis cette semaine. «Les lunettes protègent à 100% des pointeurs laser, mais n'altèrent pas la vue des personnes qui les portent. On peut faire la distinction entre les différentes couleurs, mais elles enlèvent juste un peu de luminosité», explique le porte-parole Jiri Paukert.

Les lunettes spéciales, qui coûtent 460 francs la paire, protègent contre tous les types de lasers, peu importe leur couleur et leur longueur d'onde. «Des tests sont effectués par plusieurs autorités de sécurité, des compagnies aériennes et des entreprises de transport public», affirme Jiri Paukert.

Contactés, les CFF ont confirmé qu'ils allaient acheter une demi-douzaine de lunettes. «Elles doivent permettre à nos mécaniciens de différencier entre le rouge et le vert», précise leur porte-parole Christian Ginsig. Les produits testés jusqu'à présent, comme des filtres pour fenêtres, n'offraient pas assez de fiabilité pour la transparence, a précisé M. Ginsig. La compagnie décidera l'année prochaine si elle achète ou non les lunettes anti-laser de Ruag. Même son de cloche auprès d'Air Zermatt, qui teste actuellement ce modèle. Aeropers, l'association professionnelle des pilotes de la compagnie d'aviation Swiss, se dit très intéressée. La police municipale de Zurich et les autorités de poursuite pénale du canton de Zoug affirment elles aussi tester plusieurs produits.

La Rega et Swiss, en revanche, sont moins enthousiastes. La compagnie aérienne helvétique n'a pas prévu d'acheter ces lunettes. «Nous allons discuter avec ceux qui les essaient et suivre l'évolution», a néanmoins assuré la porte-parole de la compagnie aérienne Myriam Ziesack.

Sanction pour lésion corporelle

Les pointeurs laser constituent un danger récurrent pour les conducteurs qui en sont la cible. Même les appareils les plus courants peuvent endommager la rétine. Des lasers d'une puissance de plus de 5 milliwatt peuvent même conduire à la cécité. Ces produits ne sont pas vendus en Suisse. Si le propriétaire ne peut pas justifier d'un appareil d'une forte puissance, la police est en droit de le lui confisquer. Si quelqu'un éblouit une personne avec un tel engin, il peut être sanctionné pour lésion corporelle.

Ton opinion