La Poste: Des machines à trier font frémir le personnel

Actualisé

La PosteDes machines à trier font frémir le personnel

La Poste veut se doter de nouvelles machines à trier le courrier qui supprimeront en grande partie le tri manuel.

Selon le syndicat de la communication, cet achat menace 3400 emplois de postiers. Des craintes nuancées par le chef du géant jaune Jürg Bucher.

Le porte-parole de La Poste Oliver Flüeler a mis le feu aux poudres vendredi soir dans l'émission «10vor10» de la TV alémanique en évoquant l'achat de 20 à 60 de ces machines de haute technologie. Il a précisé que la décision définitive sur ce projet, baptisé «Distrinova», n'était pas encore tombée. Chacune de ces machines coûterait plusieurs millions de francs.

Selon le Syndicat de la communication, ces machines supprimeraient une heure de travail sur cinq chez les facteurs. «Si elles sont introduites dans toute la Suisse, ce sont 3400 emplois de facteurs qui sont menacés», a réagi le vice-président du syndicat Fritz Gurtner.

La conséquence de ce projet sur les emplois n'a pas encore été évaluée, a noté pour sa part le directeur de l'ex-régie dans une interview publiée par le journal dominical «Sonntag». Ce chiffre de 3400 «est nouveau pour moi», a précisé Jürg Bucher.

Si «Distrinova» devait entraîner des licenciements, ceux-ci seraient accompagnés de plans sociaux, selon M. Bucher. La Poste n'envisage en aucun cas une coupe à blanc, a rassuré son patron.

(ats)

Ton opinion