Catastrophe en Norvège: Des maisons ont dérivé sur plusieurs centaines de mètres
Publié

Catastrophe en NorvègeDes maisons ont dérivé sur plusieurs centaines de mètres

Les secours étaient toujours à la recherche de survivants, vendredi, deux jours après l’énorme glissement de terrain qui a emporté une partie d’un quartier résidentiel dans une petite ville norvégienne.

Neuf personnes manquaient toujours à l’appel, 48 heures après la catastrophe qui a frappé la petite ville de Gjerdrum, au nord d’Oslo. Vendredi après-midi, «un mort a été retrouvé dans le glissement de terrain», a indiqué la police norvégienne dans un bref communiqué, qui ne précise ni l’âge ni l’identité de la victime. Néanmoins les secours ne désespèrent pas de trouver des survivants, a déclaré le chef des opérations Roy Alkvist lors d’une conférence de presse, vendredi, peu avant la macabre découverte. Les équipes au sol ont maintenant pu pénétrer dans la zone rouge, a-t-il fait savoir, selon des propos relayés par le quotidien «Aftenposten».

Une importante colonne de secours s’active sur place. Des experts suédois et des maîtres-chiens norvégiens ont été envoyés en renfort et l’armée a fourni du matériel. Un char-pont permettra notamment de tenter d’accéder à quelques maisons qui sont restées relativement intactes. Mais l’intervention s’avère extrêmement périlleuse dans cette zone d’environ 350 mètres par 800 touchée par la coulée, car les abords de l’énorme cratère restent très instables.

«Il y a des fissures dans le sol et de l’argile visible», a expliqué jeudi un responsable de la Direction norvégienne des eaux et de l’énergie (NVE), Toril Hofshagen, à l’agence locale NTB, pour justifier l’évacuation de 46 nouvelles personnes. Jusqu’ici, plus de mille habitants ont déjà dû être relogés. Ils ne pourront rentrer chez eux que lorsque la zone sera sécurisée.

Une argile qui peut se transformer en fluide

Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés et certaines habitations se sont déplacées sur 400 mètres, selon les autorités. Les images vidéo montrent un flanc de colline effondré, laissant des maisons écrasées et enterrées dans la boue d’argile sombre tandis que d’autres sont coupées en deux. «C’est très triste, absolument indescriptible. Terrible», a regretté Markus Olsen, un habitant.

La terre qui a glissé est une argile spécifique, présente en Norvège et en Suède, qui peut se transformer en fluide et s’effondrer rapidement. Au printemps dernier, les images impressionnantes d’un glissement de terrain emportant plusieurs maisons dans le nord du pays avaient été visionnées des millions de fois sur internet.

(mst/afp)

Ton opinion

20 commentaires