Vaud - Des médecins déplorent une baisse des tarifs
Publié

VaudDes médecins déplorent une baisse des tarifs

Les médecins de famille et de l’enfance vaudois regrettent la baisse du point TarMed et que cette décision n’ait pas fait l’objet d’une négociation.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

L’association des médecins de famille et de l’enfance vaudois (MFEV), qui affirme représenter 40% des médecins indépendants du canton, déplore la baisse du point TarMed (grille tarifaire des prestations médicales). Elle regrette en particulier que cette décision, communiquée par le département vaudois de la santé, le 24 décembre, avec effet au 1er janvier, n’ait pas fait l’objet d’une négociation entre les partenaires impliqués.

Le MFEV estime aussi que cette baisse pourrait avoir des conséquences négatives, notamment: une diminution de la capacité de rémunération des assistantes médicales, un report de consultations sur les centres ambulatoires ou les services d’urgence, et une baisse d’attractivité du métier de médecin de premier recours. Autrement dit, «la baisse de la valeur du point implique une augmentation des coûts et une diminution de l’efficacité des soins».

Réponse du DSAS

Contacté, le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) de l’Etat de Vaud fait part de son étonnement quant à la position exprimée, dès lors que la SVM (la Société vaudoise de médecine, soit l’association de médecins qui mène les négociations dans le canton de Vaud) a accepté une baisse de la valeur du point tarifaire (VPT) de 0,1 centime pour deux des trois groupes d’assureurs du canton.

«Par cohérence avec ces deux accords et par responsabilité de l’État vis-à-vis des payeurs de primes, le DSAS a indiqué vouloir refuser l’approbation de cette troisième convention qui prévoit une VPT plus élevée que les deux autres qui ont été négociées entre médecins et assureurs pour 2022», indique le DSAS.

En outre, une rencontre entre la Cheffe du Département, Rebecca Ruiz, et les représentants du GPV (Groupement des pédiatres vaudois) et mfv (Médecins de famille Vaud) aura lieu prochainement, suite aux inquiétudes exprimées.

(pmi)

Ton opinion

12 commentaires