Contrebande – Des membres des triades arrêtés à Hong Kong
Publié

ContrebandeDes membres des triades arrêtés à Hong Kong

Parmi les 365 personnes arrêtées par la police de Hong Kong, 35 hommes font partie des triades et sont soupçonnés de diriger des opérations de contrebande en mer.

Photo d’illustration

Photo d’illustration

AFP

Des dizaines de membres des triades à Hong Kong ont été arrêtés lors d’une série d’opérations visant des bandes organisées qui faisaient passer de la contrebande vers la Chine continentale à bord de vedettes rapides, a indiqué la police lundi.

La contrebande est depuis des années l’une des activités principales des triades, bandes criminelles présentes à la fois à Hong Kong et sur le continent, mais le phénomène s’est amplifié depuis la pandémie de coronavirus. La police s’est lancée dans une vaste opération de répression après qu’un officier de marine a été tué en septembre lorsque son navire a été éperonné par des contrebandiers lors d’une véritable course-poursuite.

Lundi, la police de Hong Kong a annoncé l’arrestation, au cours des deux dernières semaines, de 365 personnes lors d’opérations conjointes. Parmi elles, 35 hommes issus des triades et soupçonnés de diriger les opérations de contrebande en mer.

1700 tonnes de viande congelée saisies

La police chinoise a également arrêté deux hommes suspectés d’être impliqués dans la collision au cours de laquelle un officier a été tué, a déclaré aux journalistes le commissaire Ho Chun-tung, du bureau hongkongais en charge de la lutte contre le crime organisé et les triades.

Plus de 50 vedettes rapides ont été saisies, ainsi que 1700 tonnes de viande congelée d’une valeur marchande de 500 millions de dollars hongkongais (plus de 59,6 millions de francs). Cette viande n’est qu’une partie des multiples marchandises très demandées par la Chine et introduites clandestinement.

Lors des récentes opérations destinées à lutter contre la contrebande effectuée par des vedettes rapides, des montres, des sacs à main et des chaussures de luxe, des animaux en voie de disparition, des cosmétiques, des vins, du whisky et des cigares ont été saisis.

Fléau local

L’ex-colonie britannique n’a pas de TVA, ce qui en fait un des endroits les plus intéressants au monde où acheter des produits de luxe, à l’inverse de la Chine où les achats sont soumis à de lourdes taxes. C’est cette différence qui suscite l’intérêt pour les contrebandiers.

La contrebande frontalière est de longue date un fléau local, mais les douanes ont observé qu’elle avait explosé avec la pandémie, du fait de la quasi-fermeture des frontières du territoire semi-autonome. Les produits ont longtemps été ramenés en Chine par les touristes mais ces derniers ne peuvent désormais plus se rendre à Hong Kong.

La police a déclaré avoir saisi depuis le début de l’année des marchandises de contrebande d’une valeur de 730 millions de dollars hongkongais auprès de bandes de contrebande par bateau rapide, contre 490 millions de dollars hongkongais pour l’ensemble de l’année dernière.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires