Tchad: Des mercenaires voulant se rendre en Libye arrêtés

Actualisé

TchadDes mercenaires voulant se rendre en Libye arrêtés

Sept mercenaires et leur recruteur, tous de nationalité tchadienne, en route pour la Libye via le Niger, ont été arrêtés au Tchad.

«L'arrestation de ces délinquants est intervenue le 5 août lors d'une opération menée par les forces de sécurité dans la localité de Massakory (150 km au nord-ouest de N'Djamena) au moment où ils s'apprêtaient à voyager à destination de la Libye en passant par le Niger», a déclaré le magistrat.

«Ces sept jeunes ont été recrutés à N'Djamena par Mahamat Chérif Hamdane, de nationalité tchadienne pour rejoindre les rangs de l'armée libyenne», a précisé le magistrat à la radio nationale. Il a souligné que selon «une hypothétique promesse» faite aux intéressés, ceux-ci devaient toucher quatre millions de F CFA (6.000 euros) «par personne une fois la frontière libyenne franchie».

L'enrôlement est une infraction pénale

Les huit personnes sont désormais poursuivies pour «enrôlement de mercenaires et association des malfaiteurs».

«Toute forme d'enrôlement de mercenaires pour le compte d'une puissance étrangère à partir du territoire tchadien est constitutive d'une infraction pénale», a affirmé le procureur précisant qu'une information judiciaire avait été ouverte. «Des instruction fermes ont été données à tous les services qui concourent à l'application de la loi de démanteler toute filière de recrutement des mercenaires, de rechercher les auteurs et de les traduire en justice», a conclu M. Kadade.

Des mercenaires tchadiens en nombre

Depuis le déclenchement de la crise en Libye, des médias ont fait état à plusieurs reprises de la présence de mercenaires tchadiens, puis d'éléments de la Garde républicaine, combattant aux côtés des forces de Kadhafi, ce que le Tchad a toujours démenti.

Après des années de tensions graves avec la Libye, avec qui le Tchad a été en guerre dans les années 1980, le président tchadien actuel Idriss Deby Itno entretenait d'excellentes relations avec le colonel Kadhafi. (afp)

Ton opinion