Irak: Des militants chiites diffusent la vidéo d'un Américain enlevé
Actualisé

IrakDes militants chiites diffusent la vidéo d'un Américain enlevé

Un groupe chiite radical a mis en ligne samedi une vidéo montrant un homme âgé qui serait le civil travaillant pour l'armée américaine dont le Pentagone a annoncé la disparition.

L'homme, qui ne s'est pas identifié, apparaît devant une banderole noire sur laquelle est inscrit le nom du groupe des Asaïb Ahl al-Haq, la Ligue des vertueux, dont de nombreux membres sont détenus par l'armée américaine.

Si le rapt est confirmé, il s'agit du premier enlèvement d'un étranger en Irak depuis celui de cinq Britanniques en 2007 par le même groupe chiite.

Dans la vidéo, mise en ligne sur le site www.iraq-moqawama.com, l'homme relaie les demandes du groupe: libération de ses prisonniers et condamnation des employés de la société américaine de sécurité Blackwater. Il n'a pas été possible de vérifier l'authenticité de cette vidéo.

Le ministère américain de la Défense avait annoncé plus tôt qu'un civil employé par l'armée américaine en Irak était porté disparu depuis le 23 janvier, sans toutefois spécifier qu'il avait été enlevé.

«Issa T. Salomi, 60 ans, originaire d'Al-Cajon (Californie) est porté disparu depuis le 23 janvier. Il a été pour la dernière fois vu à Bagdad, où il travaille pour les forces américaines», selon un communiqué du ministère.

L'homme dans la vidéo, qui dure moins de deux minutes, affirme être en bonne santé.

«Je voudrais dire à tous les membres de ma famille, particulièrement à ma femme, mes enfants et mes amis que je suis bien traité et en bonne santé», dit-il.

«Je voudrais faire une demande spéciale au gouvernement des Etats-Unis (...) de la part de la résistance irakienne pour la libération de tous les détenus qui ont résisté à l'occupation et qui n'ont jamais été impliqués dans aucun crime sérieux contre leurs concitoyens», ajoute-t-il.

«La deuxième demande est de poursuivre en justice et condamner de la bonne manière les membres de la société Blackwater qui ont commis des crimes injustifiables contre des citoyens irakiens innocents qui n'étaient que des passants», poursuit l'homme.

Le groupe demande également à travers cette vidéo que Blackwater dédommage les familles des victimes ainsi qu'un «retrait total des troupes étrangères d'Irak».

Cinq employés de Blackwater sont accusés d'avoir ouvert le feu sur la foule et tué 17 Irakiens lors d'une mission pour le département d'Etat à Bagdad en septembre 2007.

La fusillade fut l'une des plus sanglantes impliquant une société de sécurité privée en Irak. Blackwater a toujours parlé de légitime défense.

Un juge fédéral américain avait abandonné les poursuites, arguant que l'accusation avait violé les droits des employés de la compagnie de sécurité privée Blackwater en utilisant des témoignages livrés alors qu'ils étaient protégés par l'immunité que leur conférait le gouvernement américain.

La Ligue des Vertueux - accusée d'être liée à l'Iran - est responsable du rapt le 29 mai en 2007 de cinq Britannniques, dont seul a été libéré vivant en décembre, le consultant britannnique Peter Moore.

Elle est également soupçonnée d'une attaque menée le 20 janvier 2007. Un commando, dont les membres étaient vêtus d'uniformes et munis de papiers d'identité américains, avait mené un raid contre le centre de sécurité de la province de Kerbala, à 110km au sud de Bagdad, tuant un soldat américain et en enlevant quatre autres. Ceux-ci avaient ensuite été retrouvés assassinés.

Salam al-Maliki, un dirigeant du groupe chargé de dialoguer avec le gouvernement irakien, s'est plaint du non respect par les autorités officielles et par «les occupants» de leurs engagement de libérer des prisonniers en échange de la participation des miliciens au processus politique.

(ap)

Ton opinion