Actualisé 11.10.2009 à 21:56

Environnement

Des militants de Greenpeace grimpent sur le toit de Westminster

Une quarantaine de militants de l'organisation écologiste Greenpeace ont grimpé dimanche sur le toit du palais de Westminster, siège du Parlement britannique, pour protester contre le réchauffement climatique.

Ils ont l'intention de rester sur le toit toute la nuit pour pouvoir rencontrer des parlementaires.

Les manifestants ont déclaré vouloir passer la nuit sur le toit afin d'attendre l'arrivée des parlementaires et leur faire signer un manifeste lundi matin lors de la reprise de la session parlementaire. Ils ont déployé une banderole proclamant: «Changez de politique, sauvez le climat».

«Nous devons élever la température du débat car il ne reste plus beaucoup de temps. Il est minuit moins une (...) et il y a encore tant de choses à faire», a déclaré un responsable de Greenpeace, John Sauven.

«Si nous voulons développer de nouvelles industries concurrentielles et résoudre le problème du changement climatique, les partis politiques doivent faire passer le message, pas seulement en paroles mais en actions», a-t-il ajouté.

«Une occasion en or»

Alors que la session parlementaire reprend lundi après l'interruption des vacances, «il y a vraiment une occasion en or à ne pas manquer pour que les partis politiques pensent vraiment à l'avenir et prennent conscience» des défis auxquels «les générations futures vont devoir faire face», a conclu M. Sauven.

«Nous voulons faire savoir haut et fort que si l'on veut un accord pour sauver la planète à Copenhague il faut changer de politique en matière de climat», a indiqué le manifestant Brikesh Singh, originaire de Bangalore dans le sud de l'Inde.

Les policiers parlementaient avec les protestataires et n'ont procédé à aucune arrestation, selon un porte-parole de la police londonienne.

La conférence de l'ONU sur le climat qui se déroulera du 7 au 18 décembre à Copenhague doit permettre de conclure un nouvel accord sur une réduction contraignante des gaz à effet de serre pour prendre le relais du protocole de Kyoto qui s'achève en 2013. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!