Philippines: Des militants islamistes tuent dix personnes
Actualisé

PhilippinesDes militants islamistes tuent dix personnes

Des rebelles islamistes philippins, liés au réseau Al-Qaïda, ont tué au moins dix personnes samedi lors de l'attaque d'une ville dans le sud des Philippines, ont annoncé l'armée et la police.

Parmi les victimes se trouvent neuf civils et un milicien pro-gouvernemental.

Des membres du groupe islamiste Abou Sayyaf ont attaqué peu avant l'aube la localité de Maluso, sur l'île de Basilan, a indiqué le lieutenant Steffani Cacho, une porte-parole de l'armée philippine.

Des militaires ont été envoyés dans la zone, mais les assaillants avaient fui après avoir incendié plusieurs maisons, dont celle du chef de la localité, a-t-elle ajouté.

Selon Antonio Mendoza, chef de la police de Basilan, l'attaque, menée par un chef local d'Abu Sayyaf, était motivée par une rancune personnelle envers le chef de la localité.

Libération d'otages

Cette attaque s'est déroulée quelques heures après la libération, vendredi soir, de deux ouvriers philippins, enlevés en novembre 2009 en compagnie d'un de leurs collègues sur cette même île de Basilan. Leur collègue avait été décapité et sa tête retrouvée en décembre.

Leurs ravisseurs demandaient une rançon de 1,5 million de pesos (35'000 francs). Le lendemain de la macabre découverte, un enseignant était enlevé sur Basilan, un enlèvement attribué à Abu Sayyaf, également suspecté d'avoir décapité un autre enseignant, enlevé en novembre sur l'île voisine de Jolo.

Le groupe Abou Sayyaf s'est spécialisé dans les enlèvements d'étrangers et de chrétiens avec demande de rançon. Les autorités philippines l'accusent de liens avec les organisations islamistes Al- Qaïda et la Jamaah Islamiyah, JI, accusée d'avoir fomenté l'attentat qui avait fait 202 morts sur l'île indonésienne de Bali en 2002. (ats)

Ton opinion