Des milliers d'opposants manifestent en Arménie
Actualisé

Des milliers d'opposants manifestent en Arménie

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche à Erevan, la capitale arménienne.

Elles ont exprimé leur soutien au candidat de l'opposition Artour Bagdassarian à l'approche de la présidentielle du 19 février.

Chef du parti Pays des lois et ancien président du Parlement, M. Bagdassarian, 39 ans, a accusé le gouvernement du président Robert Kotcharian de corruption et l'a critiqué pour sa gestion des problèmes économiques et sociaux.

«Si je deviens président, je doublerai les salaires et les pensions, créerai 100 000 à 150 000 emplois, j'abolirai le service militaire obligatoire pour passer à une armée de métier et je réduirai les impôts», a promis le candidat de l'opposition à la foule rassemblée dans le centre de la ville.

Selon le parti d'opposition, la manifestation a rassemblé 100 000 personnes. Interrogée, la police s'est refusée à tout commentaire. Selon une journaliste de l'AFP sur place, les manifestants étaient plutôt autour de 20 000.

Des milliers d'entre eux ont fait le voyage depuis les régions d'Arménie jusqu'à la capitale pour soutenir Artour Bagdassarian, que les sondages placent loin derrière le premier ministre Serge Sarkissian, le dauphin désigné du président Kotcharian.

Neuf candidats briguent la présidence, dont l'ancien président Levon Ter-Petrossian et le vice-président du Parlement Vagan Ovannissian du parti nationaliste Dachnaktsoutioun (favorable au pouvoir actuel).

L'Arménie, ancienne république soviétique du Caucase indépendante depuis 1991, est dirigée par le président Kotcharian depuis 1998. Après un premier mandat, il a été réélu en 2003 pour cinq ans. (ats)

Ton opinion