Syrie: Des milliers de civils pris au piège dans Minbej
Publié

SyrieDes milliers de civils pris au piège dans Minbej

Des dizaines de milliers de civils sont pris au piège dans la ville du nord du pays, a indiqué samedi une ONG.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Des forces soutenues par la coalition dirigée par Washington assiègent depuis vendredi ce fief du groupe Etat islamique (EI).

«Les avions de la coalition internationale bombardent en permanence Minbej et les dizaines de milliers de civils qui s'y trouvent encore ne peuvent pas sortir car toutes les routes autour de la ville ont été coupées», a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Une alliance arabo-kurde de combattants connue sous le nom de Forces démocratiques syriennes (FDS) encercle totalement Minbej (nord) depuis vendredi, privant de facto l'organisation djihadiste de son principal axe de ravitaillement entre la Syrie et la Turquie.

Le représentant des Etats-Unis auprès de la coalition internationale antidjihadistes, Brett McGurk, a aussi indiqué que les combattants de l'EI étaient «maintenant complètement assiégés» à Minbej, qu'il a qualifiée de plaque tournante de l'EI vers l'Europe, où le groupe a revendiqué plusieurs attentats meurtriers.

Mais dans la ville, qui est aux mains de l'EI depuis 2014, «plus de 200'000 civils vivent dans la terreur des bombardements» selon M. Abdel Rahmane, qui cite des sources locales concernant le nombre d'habitants. Il n'est pas possible de vérifier de manière indépendante les informations de l'OSDH.

Des milliers d'habitants de Minbej ont fui vers des régions plus sûres avant que la ville soit assiégée, d'après l'Observatoire. «Les boulangeries ont cessé de fonctionner depuis vendredi et les produits alimentaires commencent à se faire rares», a précisé le directeur de l'OSDH. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion