Genève: Des milliers de grévistes et des millions bien à propos
Actualisé

GenèveDes milliers de grévistes et des millions bien à propos

Les fonctionnaires entamaient un 3e jour de grève jeudi. L'Exécutif a lui annoncé mercredi un retour aux chiffres noirs dans le projet de budget 2016.

par
Léonard Boissonnas

Mercredi matin, quelque 5000 employés de la fonction publique ont rejoint les maçons sur le pont du Mont-Blanc. Ils manifestaient contre les mesures de réduction des charges voulues par l'Etat (ndlr: baisse de 5% pendant trois ans).

Alors que les précédents chiffres, publiés en septembre, prévoyaient un déficit de près de 70 millions pour l'an prochain, de nouvelles estimations tablent désormais sur un excédent de 14,9 millions. Toutefois, le projet de budget 2016 reste précaire, selon le Conseil d'Etat. Et les objectifs d'économies annoncés à la rentrée ne vont pas changer, prévient Roland Godel, porte-parole du Département des finances.

Si cette annonce d'embellie fiscale ne surprend pas les syndicats, ils dénoncent une «stratégie de communication» de l'Etat: «Chaque année, c'est la même chose: on peint le diable sur la muraille avant d'annoncer une amélioration de la situation, explique Sabine Furrer, secrétaire syndicale du SSP. Je ne peux m'empêcher de voir un lien entre la date de publication de ces chiffres et la grève. S'il en avait connaissance avant, le Conseil d'Etat aurait pu ouvrir des discussions sans préalable. On ne peut que constater son mépris du personnel», déplore-t-elle.

Réunis dans l'après-midi, les fonctionnaires ont décidé de poursuivre leur débrayage. Ils ont notamment prévu d'aller manifester en fin de journée en Vieille-Ville, sous les fenêtres du Grand Conseil et du Conseil d'Etat.

Les événements de mercredi en vidéo

Ton opinion