Proche-Orient: Des milliers de manifestants contre l'offensive à Gaza
Actualisé

Proche-OrientDes milliers de manifestants contre l'offensive à Gaza

Des milliers de personnes ont manifesté samedi dans les grandes villes européennes contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.

Plus de 20 000 personnes étaient notamment rassemblées à Paris, réclamant l'arrêt des hostilités et des sanctions contre Israël.

Les manifestants, dont beaucoup portaient un keffieh, étaient entre 21 000 selon la police et 25 000 selon les organisateurs dans la capitale française, rassemblés à l'appel d'un collectif regroupant associations, partis de gauche et syndicats.

«Nous sommes tous des Palestiniens, Israël assassin» ou «Gaza, Gaza, on est tous avec toi», scandaient-ils. «La communauté internationale est hypocrite. La politique de Sarkozy est largement complice», a déclaré Olivier Besancenot, le leader de la Ligue communiste révolutionnaire (extrême-gauche), présent dans le cortège comme la cheffe du parti communiste Marie-George Buffet.

Alors que le cortège se dispersait, 200 à 300 manifestants ont tenté de rejoindre l'ambassade d'Israël mais en ont été empêchés par plusieurs barrages de police. Plusieurs voitures ont été brûlées et la situation était toujours tendue en fin de journée, selon un correspondant de l'AFP.

Des manifestations ont également rassemblé des milliers de personnes dans nombre de villes françaises. Les protestataires étaient notamment entre 8000 et 15 000 à Lyon, et entre 4000 et 15 000 à Marseille.

Jets de chaussures

A Londres, les manifestants ont formé l'un des plus importants défilés dans la capitale britannique depuis ceux organisés contre la guerre en Irak. Les manifestants étaient entre 10 000 et 12 000 selon la police, et plus de 60 000, selon la coalition pacifiste Stop the War, l'un des organisateurs avec la Campagne pour la Palestine et l'Initiative des musulmans britanniques (BMI).

Plusieurs personnalités, comme la chanteuse Annie Lennox et l'ancien maire travailliste de Londres Ken Livingstone, menaient le cortège. Les manifestants ont lancé de vieilles chaussures contre la grille qui barre l'accès à Downing Street, la rue de la résidence du Premier ministre Gordon Brown, en signe de protestation contre l'attitude britannique dans cette crise.

Des manifestations étaient aussi prévues dans d'autres villes britanniques, dont Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, et à Glasgow, en Ecosse.

Slogans antisémites

En Allemagne, les manifestants étaient environ 7500 à Berlin, selon la police, et 4000 à Dusseldorf. Aux Pays-Bas, de 1500 (police) à 5000 (organisateurs) personnes ont défilé avec des banderoles appelant notamment à boycotter les produits israéliens. A Madrid, ce sont plus d'un millier de personnes qui ont défilé.

En Italie, entre 2000 et 3000 personnes ont défilé à Rome, et plus d'un millier à Turin et Milan. Dans la métropole lombarde, des militants ont défilé avec des banderoles antisémites et brûlé des drapeaux d'Israël. (ats)

Ton opinion