Varsovie: Des milliers de personnes à l'«EuroPride»
Actualisé

VarsovieDes milliers de personnes à l'«EuroPride»

Quelques milliers de personnes se sont réunies samedi à Varsovie pour la parade annuelle européenne en faveur de la tolérance, la première grande «EuroPride» dans un ancien pays communiste.

Quelques milliers d'homosexuels et de sympathisants à leur cause se sont réunis samedi à Varsovie pour la parade annuelle européenne en faveur de la tolérance.

Les manifestants ont brandi des banderoles réclamant des droits pour leur minorité, dont notamment le droit à une reconnaissance légale de leurs unions. Des plateformes tirées par des camions sont parties depuis une grande place devant la mairie de la capitale polonaise, pour parcourir les avenues principales de la ville.

Haut en couleurs, le défilé s'est formé sous un soleil de plomb et au son d'une musique assourdissante. Il était tout de même beaucoup plus modeste par rapport à ceux que connaît l'Europe occidentale.

La municipalité a mobilisé environ 2.000 policiers pour superviser la parade et protéger ses participants contre d'éventuelles agressions de la part de groupements nationalistes et ultracatholiques qui avaient annoncé des manifestations à proximité du passage de l'Europride.

L'année dernière, la parade EuroPride s'était tenue à Zurich, en Suisse. Son édition cette année en Pologne a suscité des controverses dans ce pays catholique à plus de 90%, où la communauté homosexuelle fait souvent l'objet de remarques et comportements ouvertement homophobes, y compris de la part d'hommes politiques.

Le président conservateur polonais Lech Kaczynski, mort dans un accident d'avion en avril, avait interdit une parade locale d'homosexuels à Varsovie en 2005 quand il fut maire de la capitale. Il a ensuite été condamné pour cette décision par la Cour européenne des droits de l'Homme.

Dans les années suivantes, plusieurs parades gay ont eu lieu en Pologne, souvent accompagnées de contre-manifestations.

Les promoteurs de l'Europride ont déploré que la municipalité ait refusé de s'engager dans son organisation.

Selon des sondages, deux Polonais sur trois refusent aux organisations d'homosexuels le droit de manifester dans la rue.

79% des Polonais se déclarent opposés à l'idée des mariages homosexuels et 93% excluent celle de l'adoption d'enfants par des couples gays ou lesbiens.

(afp)

Ton opinion