Actualisé

Des milliers de Serbes sur la tombe de Milosevic

Des centaines partisans de Slobodan Milosevic se sont rassemblés samedi à Pozarevac pour marquer le premier anniversaire de sa mort.

L'ex-président serbe est décédé en prison le 11 mars 2006 à La Haye où il était jugé pour crimes de guerre.

Plusieurs centaines de personnes ont défilé pour déposer des fleurs sur la tombe de l'ancien homme fort de Belgrade, dans la propriété de la famille Milosevic à Pozarevac. Certains baisaient la croix de bois portant son nom.

Parmi les premiers à se recueillir sur la tombe se trouvait sa belle-fille de M. Milosevic, Milica Gajic. En revanche, la veuve de Milosevic Mira Markovic, autrefois très influente, et son fils Marko, réfugiés en Russie, n'étaient pas attendus à ces commémorations. Craignant une arrestation, aucun membre de la famille n'avait assisté l'année dernière aux obsèques.

Kosovo

Une délégation du Parti socialiste serbe (SPS), dirigé par le successeur de M. Milosevic, Ivica Dacic s'est rendue à Pozarevac pour se recueillir devant la tombe du défunt président. Elle était suivie d'une délégation du Parti radical (SRS, ultranationaliste), proche allié du SPS pendant les années 1990.

«Un an après la mort de Slobodan Milosevic, il est clair que les principes pour lesquels il a combattu étaient les bons», a déclaré M. Dacic à la presse, ajoutant qu'un des principes majeurs était celui de maintenir la province du Kosovo dans le giron de la Serbie.

Le rassemblement de samedi coïncidait avec une dernière réunion, à Vienne, entre dirigeants serbes et albanais du Kosovo, avant que le projet de statut définitif de la province soit présenté devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Conséquences «tragiques»

Milosevic, chassé du pouvoir en 2000, a été transféré ensuite au Tribunal pénal international de La Haye (TPI) pour y répondre d'accusations de crimes de guerre durant les guerres des Balkans dans les années 1990. Il a été retrouvé mort d'une crise cardiaque dans sa cellule aux Pays-Bas le 11 mars 2006. Il avait 64 ans.

Le SPS a diffusé samedi un faire-part dans les quotidiens à Belgrade, dans lequel il écrit: «Slobodan Milosevic décédé tragiquement alors qu'il défendait la Serbie» ajoutant être «fier» de pouvoir entretenir l'héritage du défunt président.

Le Parti démocratique (DS) de M. Tadic, farouchement opposé au régime de Milosevic, a, de con côté, indiqué que les conséquences de sa politique étaient tragiques. «La Serbie s'est retrouvée dans une situation internationale peu enviable et est confrontée au problème de sauvegarder une partie de son territoire», a déclarée la porte-parole du DS Jelena Markovic, citée par l'agence Beta.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!