Actualisé 07.04.2012 à 14:24

Syrie

Des millions pour des vivres et des médicaments

Une aide humanitaire d'un montant de 70 millions de dollars va être versée par l'Organisation de la coopération islamique. Elle sera convertie en vivres et médicaments.

L'Organisation de la conférence islamique (OCI), qui regroupe 57 Etats, va débloquer une aide humanitaire d'un montant de 70 millions de dollars (65 millions de francs) pour un million de Syriens touchés par les violences. Cette somme sera notamment convertie en vivres et médicaments.

En mars, l'OCI, dont le siège est à Djeddah, en Arabie saoudite, avait annoncé avoir été autorisée par Damas à envoyer semblable aide. Elle a d'ailleurs dépêché sur le terrain une mission d'évaluation des besoins.

Le rapport compilé par cette mission d'évaluation «a montré qu'il existait une crise humanitaire urgente frappant environ un million de personnes et qu'on pouvait chiffrer à 70 millions de dollars les besoins», a déclaré samedi le secrétaire général de l'OIC, le Turc Ekmeleddin Ihsanoglu, lors d'une conférence de presse à Djeddah.

Plusieurs provinces

Une délégation mixte de l'OCI et des Nations unies, accompagnée de responsables officiels syriens, s'est rendue dans plusieurs provinces, dont celles de Homs, d'Idlib, de Daïr az Zour et de Deraa, théâtre des plus violents affrontements durant l'insurrection vieille maintenant d'une année et sa répression.

L'assistance prendra la forme de vivres, de médicaments et d'argent. Une autre mission de l'OIC évaluera les besoins des pays accueillant les réfugiés fuyant les combats en Syrie.

(ats)

Forte affluence

Près de 700 Syriens sont arrivés en Turquie au cours des dernières 24 heures, portant à 24.000 le nombres de réfugiés accueillis par leur pays voisin, a déclaré samedi un responsable turc.

La Turquie accueille un nombre croissant de réfugiés fuyant les violences en Syrie qui ont coûté la vie à plus de 9.000 personnes depuis mars 2011, selon les chiffres des Nations unies.

Selon ce responsable qui a requis l'anonymat, 699 personnes ont franchi la frontière en une journée. La semaine dernière, la Turquie a accueilli en 36 heures un nombre record de 2.800 personnes qui fuyaient les attaques des hélicoptères de l'armée syrienne.

Devant l'afflux croissant des réfugiés, dont le nombre a atteint 24.324, selon les chiffres d'Ankara, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a annoncé vendredi qu'il avait demandé aux Nations unies et à la communauté internationale d'«intervenir».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!