Actualisé 12.10.2016 à 05:14

Bulgarie

Des mineurs font la grève... sous terre

En voie d'être licenciés, une centaine d'employés du site de Bobov Dol ne sont pas remontés à la surface.

photo: AFP/Archives/Photo d'illustration

Plus de 130 mineurs de charbon étaient volontairement bloqués mardi à 400 m sous terre en Bulgarie dans le cadre d'un mouvement de grève pour protester contre un plan de licenciements. La mine de Babino à Bobov Dol (sud-est) est menacée de fermer.

Ils «sont restés sous terre après avoir refusé de quitter la mine à la fin de leur service», a indiqué le président de la fédération des mines du syndicat Podkrepa, Vladimir Topalov, à la radio BNR.

Les propriétaires de la mine souhaitent la fermer en invoquant un manque de rentabilité, avec à la clé le licenciement de 650 de ses 700 salariés. Les grévistes «demandent à ce que la direction réexamine les réserves de charbon et poursuive l'exploitation le cas échéant», a précisé M. Topalov. Ils exigent également le paiement de salaires en retard, a-t-il ajouté.

Le site de Bobov Dol, contrôlé par l'homme d'affaires Hristo Kovachki, comprend aussi une seconde mine souterraine ainsi qu'une mine à ciel ouvert. «Nous négocions pour des reclassements», a précisé M. Topalov. Le directeur exécutif de la mine, Atanas Kaptiev, a confirmé que des pourparlers étaient en cours. «Nous espérons que les choses vont s'arranger rapidement», a-t-il indiqué.

La Bulgarie a produit 35,9 millions de tonnes de charbon en 2015, en hausse de 14,7% en un an, selon le ministère de l'énergie. Le secteur minier a employé 23'600 personnes l'an passé dans le pays. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!