Actualisé 02.12.2007 à 21:40

Des mineurs frappent les policiers

Sion. Quatre ados de 17 ans ont été incarcérés après s'en être pris aux forces de l'ordre samedi.
Stupeur dans les rangs de la police.

«Au sein des agents valaisans nous sommes choqués. Pour ces jeunes-là c'est tolérance zéro.» Jean-Marie Bornet, porte-parole de la police, explique ce qui ressort du jamais vu en Valais. «Deux jeunes ont crevé les pneus d'une voiture de police. En plus de cela ils ont violement jeté une bouteille dessus.» Ces deux jeunes domiciliés dans le canton de Vaud avaient-ils une raison pour agir de la sorte? «Je ne connais pas la situation en amont mais à ma connaissance aucune. Rien ne justifie un tel acte.» Les pandores ont eu fort à faire au cours de l'interpellation.

Outre la résistance marquée des deux jeunes, une dizaine d'autres acolytes sont intervenus et ont frappés les policiers dans le dos. Un agent a dû utiliser un spray au poivre pour éloigner ses agresseurs. Des renforts policiers sont rapidement intervenus.

De nombreux badaux ont assisté à la scène. Au final les deux jeunes qui ont vandalisé la voiture ont été écroués. Deux autres mineurs, un vaudois et un portugais, qui ont frappé les policiers, ont aussi été incarcérés. Enfin une française de 17 ans domiciliée dans le Valais a aussi participé à l'altercation. Elle a été conduite dans une institution. «Les parents de ces jeunes doivent se poser des questions sur leur manière d'éduquer, et si ce n'est même pas le cas c'est vraiment très grave!» conclut, un brin amer, le chef de l'information et de la prévention Jean-Marie Bornet.

Nando Luginbuhl

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!