Actualisé

Grisons/TessinDes mineurs ont embrasé la forêt sans le vouloir

Les soldats du feu sont toujours à la lutte avec des incendies de forêt au Tessin et dans les Grisons. Le vent leur complique la tâche. Un des sinistres a été déclenché par un feu de camp.

1 / 13
L'armée suisse a terminé sa mission d'appui dans les Grisons et au Tessin depuis lundi soir. (vendredi 13 janvier 2017)

L'armée suisse a terminé sa mission d'appui dans les Grisons et au Tessin depuis lundi soir. (vendredi 13 janvier 2017)

Keystone
Le Parrainage suisse des communes de montagne verse 200'000 francs aux communes grisonnes et tessinoises touchées par les feux. (Jeudi 5 janvier 2017)

Le Parrainage suisse des communes de montagne verse 200'000 francs aux communes grisonnes et tessinoises touchées par les feux. (Jeudi 5 janvier 2017)

Keystone
Trois hélicoptères Super Puma sont en action samedi. (Samedi 31 décembre 2016)

Trois hélicoptères Super Puma sont en action samedi. (Samedi 31 décembre 2016)

Keystone

Les feux de forêt aux Grisons et au Tessin ont tenu en haleine les pompiers toute la nuit. Tant au val Mesolcina (GR) que dans la région de Faido (TI), des habitants ont dû être évacués. Le vent complique la tâche des forces d'intervention.

D'après la police grisonne, le feu entre Mesocco et Soazza, qui s'est déclaré vers 18h00 mardi soir, atteignait à 07h00 mercredi une surface de 600 mètres sur un kilomètre. Il s'est propagé «à cause des vents». La topographie du lieu et l'obscurité ont également contribué à rendre difficile la lutte contre les flammes.

A Mesocco, quatre personnes ont été évacuées de deux logements, parce que le feu se rapprochait dangereusement des habitations. Selon les forces d'intervention, l'incendie sévit à une distance de seulement quelque 500 mètres des villages de Mesocco et Soazza. La police s'attend à d'autres évacuations, écrit-elle dans un communiqué.

Les forces d'intervention, qui comptent une soixantaine de personnes, s'efforcent toujours de faire reculer les flammes. Deux hélicoptères de l'armée suisse et des entreprises civiles se tenaient prêts à intervenir dès le lever du jour.

La cause de l'incendie demeure obscure. L'A13 ainsi que la route cantonale voisine ont été fermées mardi soir dans les deux sens à la circulation en raison des risques de chutes de pierres. Les deux voies sont en effet bordées de pentes assez raides. La police a indiqué qu'elles resteraient fermées au moins jusqu'à la mi-journée.

Un feu de camp incontrôlable

L'incendie qui a ravagé une grande étendue de forêt mardi au-dessus de Chironico en Léventine (TI) a été provoqué par quatre mineurs qui ont allumé un feu en plein air. C'est ce qu'ont indiqué mercredi la police tessinoise et la magistrature des mineurs.

La sécheresse et le vent ont rapidement attisé les flammes. Les opérations d'extinction ont repris mercredi à 7h à l'aide de quatre hélicoptères, deux appareils civils et deux de l'armée.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer d'éventuels dégâts aux maisons et bâtiments agricoles de la zone, précise la magistrature. Le sinistre n'a pas fait de blessés mais 29 personnes ont dû être évacuées par hélicoptère.

L'incendie a pris dans la région de Monti di Doro et s'est très vite propagé au fil des heures. Les autorités n'ont cependant pas précisé la surface touchée.

(nxp/ats)

Danger marqué

La région touchée par les incendies est particulièrement touchée par la sécheresse de ce début d'hiver. Le risque d'incendies de forêt y est fort (4/5), selon la classification officielle. Tout le canton du Tessin est concerné, ainsi qu'une partie des Grisons. En Valais et dans une autre partie des Grisons, le danger est marqué (3/5). Le reste de la Suisse n'a rien à craindre pour le moment.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!