Aviation: «Des modèles sexistes existent encore en Suisse»
Actualisé

Aviation«Des modèles sexistes existent encore en Suisse»

Les hôtesses de la compagnie aérienne Swiss doivent se procurer à leurs frais rouge à lèvres et collants. Une situation dénoncée par le syndicat du personnel navigant.

par
roy/mst

Chez Swiss, un code vestimentaire strict est appliqué. Ainsi, chaque membre de la compagnie helvétique est tenu de porter certains vêtements, même si tous ne sont pas fournis par l'employeur, révèle «Schweiz am Wochenende».

Les hôtesses de l'air doivent mettre du rouge à lèvres et - si elles choisissent une jupe - enfiler des collants. Mais ces deux articles sont à leur charge. Le syndicat du personnel navigant Kapers désapprouve la démarche et l'a fait savoir à la direction, indique le journal. Swiss a d'ailleurs confirmé que des pourparlers étaient en cours.

Première victoire: des lacets

Le président de Kapers, Denny Manimanakis, est d'avis que la compagnie aérienne doit soit supporter les coûts, soit fournir du rouge à lèvres et des collants. Cette discussion sur les différentes exigences relatives à l'apparence des hôtesses et des stewards montre «que des modèles sexistes existent encore aujourd'hui en Suisse», déplore-t-il.

Néanmoins, le syndicat a déjà obtenu un petit succès: les équipages de cabine féminins ont récemment été autorisés à porter des chaussures à lacets tout comme leurs collègues masculins. Cela leur était jusque-là refusé pour des raisons d'apparence.

Ton opinion