Des moines manifestent à Lhassa devant des journalistes étrangers

Actualisé

Des moines manifestent à Lhassa devant des journalistes étrangers

Plusieurs dizaines de moines tibétains ont manifesté brièvement jeudi à Lhassa devant un groupe de journalistes étrangers.

L'incident s'est produit lors d'une interview officielle organisée par les autorités chinoises, ont indiqué des médias et un témoin.

La manifestation a eu lieu lorsque le groupe de journalistes se trouvaient au temple du Jokhang, dans la vieille ville historique où se sont déroulées les émeutes le 14 mars.

Les moines ont interrompu l'intervention d'un responsable chinois, qui s'exprimait sur les récentes émeutes, l'accusant d'être un menteur, avant de scander des slogans favorables au dalaï lama, a indiqué un témoin.

Par ailleurs, le dalaï-lama a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision indienne NDTV que les Jeux olympiques sont une occasion pour la communauté internationale de rappeler la Chine à ses devoirs en matière de droits de l'homme.

«Afin d'être un bon hôte de ces Jeux olympiques, la Chine doit améliorer son bilan dans le domaine des droits de l'homme et de la liberté religieuse», a déclaré le chef spirituel tibétain en exil. «C'est très logique, très raisonnable», commente le prix Nobel de la paix 1989.

Pékin accuse le dalaï-lama de fomenter les troubles qui secouent le Tibet et les autres régions à fort peuplement tibétain de l'ouest de la Chine depuis le 10 mars, afin de saboter les JO. (ats)

Ton opinion