Actualisé 07.04.2006 à 05:22

Des mouchards dans les bus

Une dizaine de remorques accouplées aux trolleys, livrées en fin d'année, devraient être équipées d'un système de vidéo-surveillance. Objectif: rassurer.

Les Transports publics de la région lausannoise (TL) veulent garder un œil sur certains trajets. Profitant d'une commande de remorques, ils ont inscrit dans le cahier des charges envoyé aux constructeurs l'option «caméras intégrées.»

Une information révélée hier dans le quotidien Le Matin. But recherché par ces mouchards? Dissuader les éventuels agresseurs et vandales mais surtout, «limiter le sentiment d'insécurité, notamment le soir chez les personnes âgées», a indiqué hier Klaus Schaefer, porte-parole des TL. «Comme les remorques sont indépendantes du véhicule de tête, le conducteur n'y a pas accès.

Et il y a des clients qui hésitent à monter dans le véhicule de queue le soir. Il existe un sentiment d'insécurité qui ne se vérifie pas dans les faits». Car les déprédations restent rares, affirme-t-il. Cette année, il n'en dénombre aucune. Quant aux agressions, une douzaine se produisent en moyenne chaque année. Des violences verbales ou physiques commises à l'encontre du personnel ainsi que des passagers.

Voilà pourquoi il n'estime pas justifié d'installer des caméras dans tous les bus. Concrètement, les images seraient enregistrées et uniquement visionnées en cas de problème. Le contrôle par des agents coûterait trop cher. L'entreprise serait la première du canton à installer des caméras dans les transports urbains. Réponse dans trois mois.

Sophie Roselli

Pour ou contre des caméras dans les bus?

Mikaël Guertzenstein, 23 ans, Pully

«A partir d'une certaine heure, je suis pour. Car des gens d'un certain âge sont plus susceptibles de se faire arnaquer ou voler un sac à main. Cela pourrait faire réfléchir à deux fois les gens avant de faire une bêtise.»

Fanny Ciampi, 25 ans, Lausanne

«Je suis contre. Cela va engendrer un coût supplémentaire, qui aura peut-être une répercussion sur le prix du billet. Je ne vois pas l'utilité d'installer des caméras. Je ne me sens pas désécurisée.»

Christophe Benicourt, 32 ans, Lausanne

«Ils mettent ces caméras par souci de sécurité. Alors pourquoi pas. C'est une bonne chose, mais il ne faut pas que cela prenne des proportions extrêmes et que les gens se sentent fliqués.»

Sandra Iaccheo, 35 ans, Pully

«Je suis plutôt pour si cela peut empêcher l'agressivité des gens. Quoi que j'en doute quand on voit la violence qui sévit dans le métro à Paris. Il y a aussi un danger de confusion en visionnant les images.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!