Salaires abusifs: Des multinationales pourraient partir
Actualisé

Salaires abusifsDes multinationales pourraient partir

Après le oui à l'initiative Minder, plusieurs entreprises internationales s'apprêteraient à quitter la Suisse, selon le président d'economiesuisse Rudolf Wehrli.

Rudolf Wehrli reconnaît qu'economiesuisse souffre d'un problème de crédibilité

Rudolf Wehrli reconnaît qu'economiesuisse souffre d'un problème de crédibilité

«Leurs projets de déménagement sont prêts», a affirmé Rudolf Wehrli dans l'émission «Rundschau» de la télévision alémanique. Il s'agit de «plusieurs grandes entreprises», précise-t-il. «A travers les discussions que je mène avec les managers d'entreprises importantes et cotées en bourse, je sais que des scénarios tout à fait réels sont à l'étude. Il est clair que ces entreprises n'en parlent pas ouvertement pour l'instant. Elles suivront l'évolution des choses, mais les projets de déménagements sont prêts».

Ces entreprises ont plusieurs destinations à choix, a ajouté M.Wehrli, qui n'a cité aucun nom d'entreprise. A propos de l'initiative sur les salaires abusifs acceptée dimanche dernier, le président d'economiesuisse avoue que l'organisation faîtière a un problème de crédibilité. Mais selon lui il n'y a pas de raison de «couper des têtes». La direction d'economiesuisse ne sera pas remplacée, a-t-il précisé. (afp)

Ton opinion