Actualisé 13.02.2013 à 13:18

Démission de Benoît XVIDes musulmans espèrent renouer avec Rome

Des dignitaires musulmans en Egypte estiment que la renonciation de Benoît XVI pourrait rouvrir la voie au dialogue avec l'Eglise catholique.

«La reprise des relations avec le Vatican dépend de la nouvelle atmosphère créée par le futur pape», affirme Mahmoud Azab, conseiller du grand imam d'Al-Azhar Ahmed al-Tayyeb pour les questions inter-religieuses. «L'initiative est maintenant entre les mains du Vatican», souligne-t-il.

Brouille en 2006

En 2006, Benoît XVI avait provoqué une brouille avec le monde musulman en citant un empereur byzantin décrivant le prophète Mahomet comme propageant des idées «mauvaises et inhumaines» par la violence.

Le dialogue avait repris en 2009 avant d'être de nouveau rompu après un appel du pape à protéger les minorités chrétiennes, à la suite d'un attentat suicide contre une église d'Alexandrie en Egypte, dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011.

A l'époque, Al-Azhar avait décidé de suspendre ses rencontres avec le Vatican, considérant des déclarations de Benoît XVI sur les chrétiens d'Orient comme des «attaques répétées contre l'islam».

Le dialogue reprendrait alors que les islamistes sont devenus la première force politique dans plusieurs pays de la région suite aux soulèvements arabes de 2011, compliquant davantage les relations avec les minorités chrétiennes.

Bonne image

Cependant, des groupes pragmatiques comme les Frères musulmans au pouvoir en Egypte pourraient accueillir favorablement un dialogue «étant donné leur désir de donner une bonne image», selon Achraf al-Chérif, professeur de sciences politiques à l'Université américaine du Caire. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!