Nigeria: Des musulmans font un carnage dans un village
Actualisé

NigeriaDes musulmans font un carnage dans un village

Des musulmans ont attaqué samedi un village chrétien du centre du Nigeria, tuant huit personnes dans un nouvel épisode de violences interconfessionnelles.

Sept maisons et une église ont aussi été incendiées, a ajouté un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Kingsley Umoh. «Huit personnes ont été tuées, c'est exact», a-t-il dit.

Un correspondant de l'AFP a vu les corps ainsi que les habitations et l'église brulées du village de Mazzah, près de la ville de Jos, une région où des affrontements meurtriers ont opposé les deux communautés à plusieurs reprises au cours des derniers mois.

Le Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec 150 millions d'habitants, est partagé entre les deux confessions chrétienne et musulmane.

L'Etat du Plateau, dont la capitale est Jos, a été le théâtre à plusieurs reprises de violents affrontements communautaires. Lors de deux crises cette année, en janvier et mars, jusqu'à 1.500 personnes y auraient été tuées, selon les décomptes d'ONG.

Les dernières violences entre musulmans et chrétiens ont été enregistrées mardi dernier dans l'est du Nigeria. Elle ont fait au moins huit morts et des dizaines de blessés, tandis que six mosquées et une église étaient brûlées à Wukari, dans l'état de Taraba, selon la police.

Ces violences interviennent alors que des élections - présidentielle et des gouverneurs des 26 Etats de la fédération - sont prévues au premier semestre 2011.

Le nord est majoritairement musulman et le sud est à dominante chrétienne. Les violences à caractère ethnique ou religieux sont régulières, surtout dans le nord. (afp)

Ton opinion