Europa League: Des néo-nazis interrompent un match de foot
Actualisé

Europa LeagueDes néo-nazis interrompent un match de foot

Les incidents ayant entraîné jeudi soir l'interruption du match Austria Vienne-Athletic Bilbao (0-3) en Europa League (groupe L) ont été pour partie provoqués par des militants néo- nazis.

(Source: youtube.com)

Ils ont brandi notamment une banderole avec l'inscription «Viva Franco».

Outre cette banderole, ils ont brandi des drapeaux espagnols avec l'emblème de l'aigle, le drapeau national sous la dictature franquiste, et scandé à plusieurs reprises «Puta Bilbao». A la 67e minute, soit cinq minutes après le deuxième but de Bilbao, plusieurs dizaines de supporters de l'Austria ont commencé à lancer des feux de bengale en direction des réservistes de l'Athletic puis ont envahi le terrain, amenant l'arbitre à interrompre la partie. Au bout de vingt minutes d'intervention de la police, ainsi que de discussions entre dirigeants, joueurs et supporters mécontents de l'Austria, le match a pu reprendre sans autre incident.

Le match aller à Bilbao, remporté 3-0 par le club basque, avait déjà été marqué par quelques incidents entre supporters des deux clubs, ce qui avait attisé la colère des fans les plus extrémistes de l'Austria. L'Austria Vienne, dont les dirigeants, l'entraîneur et les joueurs ont mis en cause l'arbitrage notamment sur les deux premiers buts de Bilbao (arguant d'un hors-jeu sur le premier et d'une faute préalable sur le second), s'attend à une sanction de la part de l'UEFA. Son manager Markus Krätschmer a espéré qu'elle se «limitera à une forte amende sans aller jusqu'à l'obligation de jouer un match à huis-clos». En revanche, le président de l'Atletic, Fernando Garcia Macua, a souhaité que «l'Austria soit gravement sanctionné».

(ats)

Ton opinion