Des nonnes rebelles expulsées d'un couvent par la police
Actualisé

Des nonnes rebelles expulsées d'un couvent par la police

La police a expulsé mercredi 65 ex-nonnes qui occupaient illégalement un couvent depuis deux ans à Kazimierz Dolny, dans l'est de la Pologne, dans le cadre d'une rébellion contre le Vatican.

«Elles ont été désobéissantes», a commenté Mieczyslaw Puzewicz, porte-parole du diocèse de Lublin. La mère supérieure Jadwiga Ligocka et l'ancien moine franciscain Roman Komaryczko, qui vivaient avec les nonnes, ont été arrêtés et devaient être interrogés, a précisé Mariusz Sokolowski, porte-parole de la police. Le Vatican avait officiellement exclu les religieuses de leur ordre des Soeurs de Béthanie l'an dernier.

Les ex-nonnes occupaient le bâtiment depuis qu'elles avaient rejeté la décision en 2005 du Vatican de remplacer la mère supérieure.

Les femmes tout de noir vêtues sont sorties du couvent escortées chacune par deux policiers avant de monter dans des autocars. Certaines portaient des instruments de musique et d'autres des sacs à dos ou de grands sacs poubelles contenant apparemment des effets personnels. Parmi les ex-nonnes figurent cinq ressortissantes russes et bélarusses en situation irrégulière qui seront probablement expulsées, a indiqué M. Sokolowski.

L'Eglise a refusé de livrer des détails sur la rébellion des religieuses il y a deux ans. Les médias polonais ont rapporté que la mère supérieure avait eu des visions religieuses et voulait transformer le couvent en un ordre contemplatif. Lorsque le Vatican a demandé aux nonnes de partir en 2006, elles avaient refusé de quitter le bâtiment.

L'Eglise a engagé une action en justice pour les déloger et un tribunal a ordonné leur expulsion. L'électricité du couvent avait été coupée en début d'année, mais les habitants de Kazimierz Dolny se sont montrés solidaires avec les ex-nonnes, leur apportant secrètement de la nourriture la nuit. (ap)

Ton opinion