Actualisé 04.03.2013 à 11:03

ValaisDes objets en inox dans le yaourt de son bébé

Un père valaisan a trouvé des corps étrangers dans le petit-suisse qu'il donnait à son enfant de 1 an. Migros n'a pas daigné s'excuser, souligne-t-il.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye
Un Petit Suisse contenait des objets en métal. (Source: lecteur reporter)

Un Petit Suisse contenait des objets en métal. (Source: lecteur reporter)

Las d'attendre une réaction officielle de la coopérative Migros, un couple résidant à Chalais (VS) a décidé de raconter sa mésaventure du 10 février dernier. «Je donnais le goûter à notre bébé de 1 an quand j'ai découvert deux objets en inox au fond du yaourt», explique Fabio Cucinotta.

Interloqué, cet ouvrier de 38 ans a alors contacté la succursale du géant orange où il avait fait ses achats. «Malgré toutes nos démarches, nous n'avons pas reçu un seul mot de Migros. Pourtant, on ne parle pas de viande de cheval mais de vis retrouvées dans un aliment destiné aux enfants», se plaint Carole Cucinotta, la maman.

Selon nos renseignements, les yaourts de la même série n'ont pas été retirés des rayons. Pourquoi le système de sécurité du géant orange n'a-t-il pas détecté les deux corps étrangers? S'agit-il d'une erreur technique? Un acte intentionnel est-il à exclure? Nous avons tenté en vain de recueillir l'avis de Migros.

Le père de famille affirme qu'un responsable d'Elsa – filiale du géant orange qui l'approvisionne en produits laitiers – lui a dit au téléphone qu'il n'y avait pas de problème «puisque l'enfant n'avait rien eu». Ce qui l'a davantage mis en colère. «Heureusement que je donnais à manger au bébé. Mais notre fille de 3 ans prend son goûter toute seule. Elle aurait pu avaler cet objet!», tonne le Valaisan. Il n'exclut pas une suite juridique à cette affaire. «Nous sommes choqués et indignés de constater que ce problème est pris à la légère par Migros», conclut Carole Cucinotta.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!