Actualisé 05.09.2018 à 09:08

Cavale de Redoine Faïd

Des opérations en cours chez la famille du fugitif

Des perquisitions sont menées chez les membres de la famille du braqueur, dans le nord de la France. Faïd reste introuvable depuis son évasion du 1er juillet.

de
joc

Depuis sa spectaculaire évasion du 1er juillet à la prison de Réau (Seine-et-Marne), Redoine Faïd continue d'échapper aux enquêteurs lancés à ses trousses. Des perquisitions étaient menées mercredi matin dans l'Oise (nord), au domicile de plusieurs membres de sa famille. Comme le rapporte Franceinfo, on ignore à ce stade si les forces de l'ordre ont procédé à des arrestations ou des saisies. L'objectif de ces opérations, menées par une cinquantaine d'hommes, n'est pas d'interpeller directement le braqueur multirécidiviste ou son frère Rachid Faïd, tous deux placés sous mandat d'arrêt. Le but est plutôt de récupérer de nouveaux éléments pouvant faire avancer l'enquête. Il s'agit également de mettre le fugitif sous pression psychologique.

Le 24 juillet, Redoine Faïd avait échappé de justesse aux forces de l'ordre, lors d'une course-poursuite s'étant terminée dans un parking de Sarcelles (près de Paris). Le braqueur de 46 ans et son complice avaient alors abandonné leur véhicule et étaient parvenus à s'enfuir. A bord de cette voiture, les policiers avaient découvert de fausses plaques d'immatriculation et des pains d'explosifs factices. Les images de vidéosurveillance du parking et des traces ADN prélevées dans la Renault Laguna ont permis d'identifier Rachid Faïd, 60 ans, frère du fugitif.

Le dossier s'épaissit

Aujourd'hui, une centaine de policiers de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sont mobilisés sur cette affaire, explique «Le Parisien». Le dossier constitué jusqu'ici par les enquêteurs contient plus de 150 scellés (armes, vidéos, etc) ainsi que des témoignages, dont celui du pilote d'hélicoptère pris en otage lors de l'évasion. Pour l'heure, une seule personne a été placée en garde à vue avant d'être remise en liberté: Brahim Fahid, un autre frère du braqueur. En 2013, Redoine Faïd s'était déjà échappé de la prison de Lille-Sequedin avant d'être arrêté, six semaines plus tard, en banlieue parisienne.

Le 1er juillet dernier, le détenu était parvenu à s'échapper de la prison de Réau de manière spectaculaire, grâce à la complicité d'un commando armé qui avait pris en otage un pilote d'hélicoptère. Deux hommes encagoulés et lourdement armés avaient sauté de l'appareil qui était en vol stationnaire au-dessus de la cour d'honneur de la prison. Après avoir scié plusieurs portes et lancé des fumigènes, les deux individus avaient aidé Redoine Faïd à s'échapper du parloir. Le quadragénaire purgeait une peine de 25 ans pour une tentative de braquage ratée qui a coûté la vie à une policière, en 2010.

L'évasion filmée par un autre détenu

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!