Affaire Lactis: Des ordinateurs se sont volatilisés
Actualisé

Affaire LactisDes ordinateurs se sont volatilisés

Des documents confidentiels sur l'affaire du lait infantile contaminé à la salmonelle ont été dérobés au coeur des bureaux de la répression des fraudes à Paris.

par
smk/nxp
L'affaire Lactalis a connu un nouveau rebondissement.

L'affaire Lactalis a connu un nouveau rebondissement.

AFP

Des ordinateurs ont été dérobés à la mi-mai dans les bureaux de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCRF), à Paris, a révélé le Canard Enchaîné, mercredi. Le service est notamment chargé de l'enquête sur l'affaire Lactalis et le scandale du lait infantile contaminé aux salmonelles.

Des centaines de plaintes avaient été déposées à la fin 2017 contre l'entreprise Lactalis après qu'une trentaine de nourrissons avaient bu du lait infantile contaminé en provenance de l'usine de Craon (Mayenne). Un premier rapport d'une commission d'enquête parlementaire pointait la responsabilité de l'industriel, qui n'a pas su gérer les signaux d'alerte.

Des voleurs «visiblement bien renseignés»

Le vol visait trois ordinateurs dont le disque dur contenait des documents sur l'affaire du lait contaminé ainsi qu'une tablette numérique. Ces dossiers revenaient sur la gestion administrative des retraits des lots suspects par le groupe Lactalis.

Détail troublant: les voleurs avaient récupéré les clés du coffre-fort et n'ont pas touché au contenu du coffre. Et ils ont pénétré les bureaux par des portes dépourvues d'alarmes. Ils savaient précisément où aller dans un dédale de 280 bureaux répartis sur sept étages, s'étonne le Canard Enchaîné pour qui les voleurs étaient «visiblement bien renseignés».

Dépôt de plainte

La disparition du matériel informatique n'est pas du goût de l'Association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS). Elle a porté plainte contre X pour «dissimulation de preuves», a annoncé son président Quentin Guillemain sur Twitter.

Une autre plainte va être déposée par Yassine Bouzrou, avocat de plusieurs familles concernées par l'affaire du lait contaminé. «C'est scandaleux. Nous sommes face à un vrai scandale judiciaire et nous avons décidé de porter plainte pour dissimulation de preuves», a-t-il déclaré au micro de France Inter.

Ce cambriolage est des plus louches car les voleurs «étaient parfaitement informés, ils savaient où aller chercher ces ordinateurs», s'indigne l'avocat.

Ton opinion