Actualisé 28.04.2017 à 12:02

Question jurassienneDes partis montrent leur attachement à Moutier

Réunis vendredi autour de la même table, six partis du Jura bernois ont plaidé le maintien de Moutier dans le canton de Berne.

Moutier choisira le 18 juin son avenir institutionnel.

Moutier choisira le 18 juin son avenir institutionnel.

Keystone

Six partis politiques du Jura bernois, de l'UDC au PS en passant par le PLR, font cause commune en faveur du maintien de Moutier (BE) dans le canton de Berne. Réunis vendredi autour de la même table, ils ont appelé les citoyens de la cité prévôtoise à se rendre aux urnes pour choisir le statu quo.

A l'initiative du comité «Moutier, j'y tiens», les présidents des sections du Jura bernois de l'UDC, du PLR, du PS, du PBD, du Parti évangélique et de l'UDF ont voulu manifester leur solidarité à l'égard des Prévôtois. Les Vert'libéraux soutiennent aussi cette démarche alors que les Verts laissent la liberté de vote.

«L'ensemble du Jura bernois s'engage dans cette campagne», a relevé la coprésidente du comité «Moutier, j'y tiens», Virginie Heyer. Seul le Parti socialiste autonome du Jura-Sud (PSA) et les courants qui lui sont affiliés s'engagent pour le départ de Moutier vers le Jura. La cité prévôtoise choisira le 18 juin son avenir institutionnel.

«Si d'aventure Moutier devait partir, le territoire du Jura bernois serait scindé en deux, ce qui nuirait à l'unité et au développement de ce dernier», a estimé le président du PLR Patrick Röthlisberger. La co-présidente du PBD Nelly Schindelholz invite la population prévôtoise à choisir la voie de la stabilité et la continuité.

Affiches dans les rues

A l'approche du vote historique pour la région, la chancellerie de Moutier veut éviter l'affichage sauvage sur des propriétés privées ou publiques. Elle va placer dès le 24 mai des panneaux d'affichage. Ces endroits seront réservés aux affiches des différents partis et groupements politiques.

Le Conseil municipal invite les protagonistes à jouer le jeu et à n'utiliser qu'un seul panneau d'affichage pour éviter qu'ils ne soient tous recouverts d'une même affiche. «Du fair-play s'il vous plaît», a lancé la chancellerie municipale. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!