Actualisé 08.08.2017 à 06:29

Venezuela

Des partisans de Maduro défilent à Caracas

Des fans ont manifesté lundi en soutien au président mal-aimé. Des hackeurs ont piraté des sites internet du gouvernement.

1 / 149
L'ex-procureure générale Luisa Ortega, évincée par l'Assemblée constituante s'est réfugiée en Colombie, vendredi 18 août. Chaviste devenue opposante farouche au président du même bord politique, Nicolas Maduro, elle a été écartée du pouvoir dès que la Constituante a été instalée. (Image d'archive)

L'ex-procureure générale Luisa Ortega, évincée par l'Assemblée constituante s'est réfugiée en Colombie, vendredi 18 août. Chaviste devenue opposante farouche au président du même bord politique, Nicolas Maduro, elle a été écartée du pouvoir dès que la Constituante a été instalée. (Image d'archive)

Keystone
Vendredi 18 août également, le Parlement vénézuélien, seule institution contrôlée par l'opposition, a été privé de la majorité de ses pouvoirs par l'Assemblée Constituante, qui poursuit ainsi la reprise en main du pays amorcée par Nicolas Maduro. (Image d'archive)

Vendredi 18 août également, le Parlement vénézuélien, seule institution contrôlée par l'opposition, a été privé de la majorité de ses pouvoirs par l'Assemblée Constituante, qui poursuit ainsi la reprise en main du pays amorcée par Nicolas Maduro. (Image d'archive)

Keystone
Le Renseignement vénézuélien a perquisitionné mercredi le domicile de l'ex-procureure générale du pays, Luisa Ortega, une chaviste devenue dissidente, etévincée par l'Assemblée constituante. (Image - mercredi 16 août 2017)

Le Renseignement vénézuélien a perquisitionné mercredi le domicile de l'ex-procureure générale du pays, Luisa Ortega, une chaviste devenue dissidente, etévincée par l'Assemblée constituante. (Image - mercredi 16 août 2017)

Keystone

Des partisans du président vénézuélien ont défilé lundi dans les rues de Caracas pour soutenir l'installation de l'Assemblée constituante. Sur Internet, les opposants gagnaient du terrain: des pirates informatiques ont attaqué une quarantaine de sites gouvernementaux.

Près de 2000 personnes ont manifesté devant les bâtiments du Parlement vénézuélien, scandé des slogans de soutien à la nouvelle Assemblée et réclamé la fin des manifestations de l'opposition dans lesquelles plus de 120 personnes ont trouvé la mort depuis le mois d'avril.

Cette nouvelle Assemblée est dotée de larges prérogatives, notamment celle de réécrire la Constitution, mais elle pourrait également décider du sort de plusieurs institutions ou autoriser le président Nicolas Maduro à gouverner par décrets.

La nouvelle Assemblée constituante a été chargée de graver dans le marbre l'héritage de la «Révolution bolivarienne» lancée il y a presque 20 ans par l'ancien président Hugo Chavez, prédécesseur et mentor de l'actuel chef d'Etat, qui suscite l'hostilité d'une partie de la population.

Nicolas Maduro dénonce une attaque terroriste

07.08.2017 Le pouvoir en place au Venezuela a affirmé avoir déjoué dimanche une «attaque terroriste» contre une base de l'armée.

Sauver la paix

Selon Nicolas Maduro, cette assemblée constitue la seule chance de sauver la paix dans le pays membre de l'OPEP. «Plus que tout, cette manifestation est un appel à la paix», a d'ailleurs déclaré une manifestante à la télévision d'Etat.

Venezuela: la Constituante fait ses débuts

Pour l'opposition, cette Assemblée est avant tout destinée à faciliter le maintien de Nicolas Maduro, un dirigeant devenu impopulaire et qui ne parvient pas à juguler la crise économique qui sévit au Venezuela.

Piratage informatique

Cette hostilité d'une frange de la population vénézuélienne s'est manifestée lundi lorsqu'un groupe de pirates informatiques a annoncé avoir attaqué une quarantaine de sites internet gouvernementaux.

«Notre objectif est de donner au peuple l'espoir, qu'il sache que malgré la puissance de l'ennemi, il y a de la force dans l'unité», a dit le groupe dans un courriel adressé à Reuters. Il a diffusé des messages saluant l'attaque commise la veille contre une base militaire.

«Attaque terroriste» déjouée

Le pouvoir vénézuélien a en effet affirmé avoir déjoué dimanche une «attaque terroriste» contre une base militaire à Valencia, à 180 km au nord de Caracas. Deux assaillants ont été tués et huit capturés.

Nicolas Maduro a déclaré à la télévision publique que les morts et les prisonniers avaient été identifiés comme un officier déserteur et neuf civils. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!