Des passagers d'un vol Swiss interdits d'entrée en Libye
Actualisé

Des passagers d'un vol Swiss interdits d'entrée en Libye

Les autorités libyennes ont refoulé dimanche à Tripoli 37 passagers d'un vol de la compagnie Swiss en provenance de Zurich. Motif: les voyageurs n'étaient pas munis d'une traduction arabe de leur passeport.

La compagnie aérienne n'avait pas été informée de cette nouvelle réglementation, a indiqué lundi Jean-Claude Donzel, porte-parole de Swiss, confirmant une information de «NZZ Online». Résultat, sur les 115 passagers du vol régulier de Swiss Zurich-Tripoli, 37 ont dû rebrousser chemin. L'avion a en outre pris deux heures de retard en raison de ce problème inattendu.

D'autres compagnies européennes ont subi le même sort dimanche, date d'entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation. Air Méditerranée a dû ramener à Paris ses 172 passagers, tous Français, qui ne remplissaient pas les normes.

Du jamais vu

«C'est la première fois qu'une telle chose nous arrive», a déclaré à l'AFP le représentant d'Air Méditerranée. Les autorités libyennes ont par ailleurs refusé de laisser monter dans l'avion des passagers présents à l'aéroport de Sebha qui devaient prendre leur vol retour.

Selon un passager de l'avion arrivé à Paris, ces Français bloqués sur place «ont interdiction de sortir de Libye si leur passeport n'est pas traduit en arabe, ils ne peuvent pas reprendre un autre avion, ils sont coincés là-bas».

La Suisse proteste

La Suisse a réagi lundi à ces nouvelles directives en convoquant le chargé d'affaires de l'ambassade de Libye à Berne pour lui faire part de son «étonnement sur la manière d'agir des autorités libyennes», a indiqué le porte-parole Lars Knuchel. En termes non diplomatiques, il s'agit d'une note de protestation envers Tripoli.

Le DFAE va préciser sur son site internet les nouvelles règles à observer pour les voyageurs désireux de se rendre en Libye. La Suisse n'a pas été officiellement avertie des modifications introduites dimanche.

Le prochain vol de Swiss pour Tripoli est prévu mardi. «Nous allons informer notre clientèle et la prier de se procurer une traduction en arabe de leur papiers d'identité», a dit le porte- parole. Pour le moment, 60 passagers ont réservé une place.

Swiss vérifiera les documents avant le départ. Les voyageurs qui n'auront pas les papiers ad hoc seront laissés à Zurich, a regretté le porte-parole. (ats)

Ton opinion