30.07.2020 à 07:14

Coronavirus

Des passeports antiCovid prisés par les milliardaires

Boosté par la pandémie, le marché de la citoyenneté traverse une période florissante.

de
Michelle Langrand
À 140’000 francs, le passeport du Vanuatu est l’un des moins chers.

À 140’000 francs, le passeport du Vanuatu est l’un des moins chers.

iStock / image prétexte

Autrefois, ils servaient à l’évasion fiscale. Aujourd’hui, les passeports «dorés» permettent aux grandes fortunes des pays à risque d’échap­per au confinement, révèle une enquête du journal «Le Monde». Acquis pour quelques centaines de milliers de francs ou contre des investissements, ces documents permettent à leurs acquéreurs d’accéder sans visa à des pays offrant davantage de sécurité sanitaire.

Depuis quatre mois, les cabinets d’avocats qui offrent ce service croulent sous les demandes, à en croire une société londonienne. Ces milliardaires, restés coincés dans des pays ravagés par le virus, sont prêts à dépenser une fortune pour contourner la fermeture des frontières aux étrangers. Un cabinet relate avoir des clients américains qui «ne voulaient plus être aux États-Unis lors de la prochaine épidémie».

Chypre ou Sainte-Lucie

Les prix se sont alors envolés, notamment pour les documents qui permettent une solution à plus long terme. Le permis de résidence à Chypre, où seuls 1000 cas ont été dépistés et où les hôpitaux ne sont pas surchargés, s’échange actuellement contre près de 2 millions de francs d’investissement dans l’immobilier. Un autre avantage: il peut être converti en passeport européen après seulement quelques mois.

D’autres États, dont le secteur du tourisme a été durement frappé par le confinement, ont dû baisser leurs prix. L’île de Sainte-Lucie propose désormais des obligations à taux zéro avec un passeport offert, mais à la condition d’investir 230’000 francs pour une durée d’au moins six ans. 

Quand la fraude rapporte aux Etats

Si les acquéreurs de ces deuxièmes passeports s’y intéressent autant, c’est aussi qu’ils permettent d’échapper aux contrôles sur l’argent détenu à l’étranger. Cette pratique ouvre les portes à la fraude fiscale, mais elle rapporte gros. Les économies européennes auraient ainsi bénéficié de 23 milliards de francs au cours de la dernière décennie. En novembre, plus de 165 pays avaient leur propre visa doré, dont 19 États de l’UE.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
103 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Universal

30.07.2020 à 10:53

Des obligations à taux 0 avec une inflation de 4.4%. Au final, le passeport coutera un peu moins de 70'000 CHF. Pas si cher que ça, je pense. Enfin.. j’espère qu'ils ne facturent pas l'inactivité du compte ou les frais de garde. haha

aussi

30.07.2020 à 10:03

La Suisse octroie aussi sûrement ce genre de passeports

Tiste

30.07.2020 à 09:20

C'est quoi cette théorie du complot ?