Actualisé 04.07.2015 à 09:40

Japon

Des pastèques en forme de coeur ou de cube

Au Japon, les consommateurs sont prêts à débourser des sommes folles pour s'offrir des fruits de luxe atypiques, sonnant le début de l'été.

Ces fruits sont destinés à la contemplation, et non à la dégustation.

Ces fruits sont destinés à la contemplation, et non à la dégustation.

Des boutiques spécialisées ont donné le coup d'envoi des ventes de ces fruits destinés à la contemplation, et non à la dégustation. «Ils sont là pour le plaisir des yeux, et n'auraient pas très bon goût si vous décidiez de les manger», explique Mototaka Nishimura, directeur d'une enseigne située dans le quartier branché de Shibuya à Tokyo.

«Ce sont des pastèques d'ornement que l'on peut disposer au même titre que des fleurs», explique-t-il. Pour leur donner ces apparences insolites, les cultivateurs les font pousser à l'intérieur de boîtiers en acrylique de la forme souhaitée. De manière générale, les Japonais raffolent des fruits de luxe, offrandes particulièrement prisées.

Des prix élevés

«Les fruits sont les représentants des saisons et nous portons une grande attention à l'emballage, car depuis longtemps au Japon, nous avons la coutume de les offrir en cadeau», rappelle M. Nishimura. Mais attention, pour une pastèque-cube, il vous en coûtera tout de même... 12'960 yens (100 francs).

Rien, cependant, en comparaison à la somme astronomique de 350'000 yens (près de 2700 francs) récemment dépensée par un grand magasin pour une pastèque Densuke de Hokkaido (nord). Les melons cantaloups s'arrachent à des prix encore plus délirants, le record en la matière s'établissant à 2,5 millions de yens (19'140 francc). (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!