Technologie: Des photographies qui savent où elles ont été prises
Actualisé

TechnologieDes photographies qui savent où elles ont été prises

Il est désormais possible de connaître l'endroit où une photographie a été prise.

Grâce aux balises de géolocalisation, geotagging en anglais, les clichés comportent automatiquement leurs coordonnées géographiques. L'opération est très simple avec certains téléphones portables.

Les propriétaires d'appareils numériques sont habitués depuis longtemps au fait que les images affichent la date et l'heure auxquelles elles ont été prises, grâce à l'horloge interne. Une fonctionnalité appréciable, lorsqu'il s'agit par exemple de classer les photos dans des programmes tels que Picasa.

A la faveur de ces balises de géolocalisation, ou geotagging, il est désormais possible de classer des photos non seulement par date, mais aussi en fonction du lieu de la prise de vue. Ce procédé est des plus simples avec les téléphones mobiles de la dernière génération qui comportent une puce de géolocalisation GPS (Global Positioning System).

Cette dernière livre la position du téléphone portable avec une précision de quelques mètres au moyen de signaux émis par des satellites. Dans la plupart des situations, le GPS sert à la lecture de cartes sur internet ou à la navigation.

Format standardisé

Si une personne dotée d'un tel téléphone portable prend une photographie à la gare de Genève, par exemple, les coordonnées GPS seront sauvegardées avec les autres données numériques du cliché. Le système fonctionne parfaitement, pour autant que l'on se trouve à l'extérieur d'un bâtiment, que cela soit au sommet de la Tour Eiffel à Paris ou à Zermatt au pied du Cervin.

Le format de sauvegarde des données est standardisé quelle que soit la marque du natel ou de l'appareil photo numérique. Comme ces données sont intégrées dans les données de l'image, celles-ci sont automatiquement transférées lors cette dernière est copiée sur un ordinateur ou envoyée par courriel.

Le programme gratuit pour Windows PhotoMe permet de se faire une idée de l'utilité de ces informations de positionnement. L'application ne permet pas seulement des visionner les photos, mais elle indique également les autres données techniques contenues dans le fichier du cliché.

Des photos sur la mappemonde

Outre la date et le lieu de la photographie, ces données contiennent le nom du fabricant de l'appareil ainsi que les valeurs concernant la luminosité et la résolution de l'image. En cliquant sur les informations GPS d'un cliché dans PhotoMe, le navigateur internet est lancé et le lieu de la prise de vue s'affiche à l'écran sur une mappemonde.

L'utilisateur peut d'ailleurs choisir s'il veut visualiser le résultat sur une carte de Google (Google-Maps) ou sur celles de Microsoft ou Yahoo!. Il est aussi possible de voir les données de géolocalisation sans installer de programme en utilisant le site Geotag ( http://geotag.sourceforge.net ). L'application internet, indépendante du système d'exploitation de l'ordinateur, affiche les coordonnées GPS sous forme de chiffres ou sur une carte.

Le programme gratuit Picasa, de Google, franchit quant à lui un pas supplémentaire, en permettant de «coller» les collections de photos sur une carte géographique. Cette dernière va ainsi présenter les endroits où les clichés ont été pris au moyen de miniatures. En cliquant sur celle-ci, la photographie est présentée à l'écran.

Les utilisateurs d'ordinateurs Apple disposent eux aussi d'une application très confortable pour gérer leur photothèque. Exploitant également les balises de géolocalisation, le programme iPhoto 09 affiche non seulement les clichés sur une carte géographique, mais il peut également reconnaître les différents lieux des prises de vue et les classer selon ce critère.

Aussi pour la publication sur internet

Il est ainsi possible d'effectuer une recherche dans la photothèque en utilisant les critères Europe, France, Paris, Tour Eiffel, juqu'à ce que les images recherchées apparaissent. Les programmes permettant de publier des photos sur internet, comme Locr, Flickr ou encore Panormio disposent eux aussi d'une fonctionnalité d'affichage automatique des clichés sur une carte.

Il n'en reste pas moins que les passionnés de photographie, tout comme les professionnels, ne peuvent se contenter de la qualité d'image des téléphones portables. Pour l'heure toutefois, les appareils numériques professionnels disposant d'une puce GPS sont encore rares.

Mais cela ne signifie pas qu'ils doivent renoncer aux balises de géolocalisation. La plupart des appareils peuvent ainsi être couplés à un petit boîtier GPS autonome de la taille d'une boîte d'allumettes, lequel transmet à intervalles réguliers la position des photos et sauvegarde ces données.

Comme l'appareil photographique sauvegarde le moment auquel la prise de vue a été effectuée, les données de géolocalisation se joignent à celles-ci sur l'ordinateur. Au final, les clichés comportent aussi les balises GPS.

Affichage d'un parcours

Ces boîtiers GPS enregistrent non seulement l'endroit auquel les photos ont été prises, mais aussi tout le parcours effectué. Ils offrent ainsi des possibilités d'utilisation supplémentaires. Au retour d'une excursion, il est possible d'afficher automatiquement sur la carte le trajet accompli.

Et pas d'inquiétude pour ceux qui souhaiteraient compléter leurs anciens clichés avec des informations de localisation. Tant Picasa que iPhoto permettent de sélectionner un ou plusieurs clichés puis de rechercher sur une carte de géographie l'endroit de la prise de vue. Ces données sont ensuite sauvegardées avec les photos.

(ats)

Ton opinion