Suisse: Des pilules dangereuses pullulent
Actualisé

SuisseDes pilules dangereuses pullulent

Perdre du poids sans effort. Beaucoup de Suisses semblent y succomber. D'ici à la fin de l'année, les douanes auront sans doute procédé à des saisies record de produits interdits.

par
vro/dmz

Entre janvier et octobre de cette année, Swissmedic, institut suisse des produits thérapeutiques, a enregistré 143 cas d'importation de produits illégaux, rapportés par les douanes. C'est à dire 6% de plus qu'en 2012 et même 25% qu'en 2011.

Le produit à la mode en ce moment vient de Chine. Son nom: «LiDa DaDai Hua». Mais il présente un danger. «Ce produit prétendument à base de plantes contient en fait une grosse dose de substance chimique, la sibutramine», affirme Lukas Jaggi de Swissmedic. Bien qu'il agisse comme coupe-faim, il agit aussi sur le système nerveux. A la suite de plusieurs décès, dus à des surdoses ou aux effets secondaires du produit, tous les médicaments à base de sibutramine ont été interdits dans les pays industrialisés. En mai de cette année, Swissmedic a aussi émis un avertissement au sujet de la pilule «Pure Caffeine», qui peut être mortelle au-delà d'une certaine dose.

La plupart de ces produits proviennent souvent de Chine ou d'Inde et peuvent être obtenus librement sur Internet. Et les conditions de développement de certains produits laisseraient à désirer. Le «Huffington Post», affirme par exemple que les pilules «Mighty Raspberry Ketones» n'ont été testées que sur des souris. Les tests cliniques sur l'homme n'ont pas été faits. Sans surprise, la Food and Drug Administration, organe de surveillance des médicaments aux Etats-Unis, n'a pas homologué le produit.

Publicité agressive

Sur le web, les bienfaits de ces pilules sont loués sans aucune retenue. «Les fabricants mettent le paquet dans le marketing», explique Roman Schmid, pharmacien à Zurich. Les potentiels clients sont quasi harcelés de courriers électroniques, jusqu'à qu'ils testent les produits. Après un certain temps, celui nécessaire à se rendre compte que l'effet réel ne correspond pas aux promesses, le battage s'arrête, explique-t-il.

Et le pharmacien de conseiller: «Commencez par ne jamais toucher à ces produits. Et surtout, ne commandez jamais de médicaments sur Internet!» Selon lui, il n'existe que très peu de pilules amaigrissantes efficaces et elles ne sont qu'une aide temporaire. Et si quelqu'un veut vraiment les essayer, il vaut mieux qu'il se tourne vers un produit homologué en Suisse.

La nutritionniste Isabelle Gasser partage cet avis. «Parfois, les pastilles ont un effet très rapide. Mais le risque d'effet yo-yo est important.» Et les études menées ces dernières n'ont pas assez de recul pour bien comprendre les risques. Ce n'est pas parce qu'un produit est naturel qu'il est sans danger. Dans la nature, il y a du poison», argumente-t-elle.

Et s'attaquer aux revendeurs douteux est difficile, explique Swissmedic. «Les criminels trouvent toujours un moyen de «faire leur métier», avoue Lukas Jaggi. Par exemple, en jouant sur la provenance des cargaisons ou en passant par des pays intermédiaires. «On ne peut pas gérer tout ce qui vient de l'étranger. Avec les douanes, nous essayons d'être le plus efficaces possible.»

Ton opinion