Actualisé 27.10.2009 à 21:50

SomalieDes pirates capturent un couple britannique

Des pirates somaliens ont annoncé mardi qu'ils s'étaient emparés d'un yacht à bord duquel se trouvait un couple britannique dans l'océan Indien.Ils ont précisé qu'ils ramenaient le bateau dans leur pays.

«Le couple britannique est maintenant entre nos mains. Nous les avons capturés alors qu'ils naviguaient dans l'océan Indien», a dit à l'agence Reuters un pirate prénommé Hassan. Il a ajouté que les deux captifs se portaient bien et que des demandes de rançon allaient suivre.

Selon un représentant du gouvernement des Seychelles, un signal de détresse à caractère urgent a été capté par les garde-côtes britanniques alors que Paul et Rachel Chandler étaient entrés dans des eaux où des attaques de pirates ont été signalées le 22 octobre.

Un porte-parole de l'opération anti-piraterie européenne Atalante, le capitaine Daniel Auwermann, a annoncé mardi à l'AFP que la force navale européenne croisant au large de la Somalie avait repéré un yacht tirant deux esquifs derrière lui, sans confirmer s'il s'agissait du voilier des deux Britanniques.

Bateaux déployés

«Nous sommes en contact avec la famille au Royaume-Uni et avec les garde-côtes des Seychelles qui continuent de surveiller la situation et effectuent des recherches dans le secteur», a dit de son côté à Reuters le haut commissaire britannique aux Seychelles, Matthew Forbes.

Les deux Britanniques faisaient route vers la Tanzanie quand ils ont été pris en otages. Dans le dernier message diffusé sur leur blog vendredi à l'aube, les Chandler demandaient: «S.V.P. téléphonez à Sarah». Il n'y a pas eu d'autre communication depuis avec leur yacht, le Lynn Rival.

Aucune source maritime n'a pu confirmer l'endroit où se trouvait le bateau lorsqu'a été lancé le signal de détresse. Selon un forum de gens de mer sur internet, le signal aurait été capté vendredi à 03h33 (heure suisse) et le yacht se serait trouvé à 60 milles nautiques (111 km) à l'ouest de Victoria, la capitale seychelloise.

Des pirates harcèlent depuis des années les navires qui empruntent les voies de navigation au large des côtes somaliennes. Plusieurs marines étrangères ont déployé des bâtiments de guerre dans la région pour s'y opposer, mais les gangs se lancent désormais aux trousses de bateaux qui naviguent loin des côtes dans l'océan Indien.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!