Nouveau logiciel: Des pirates informatiques profitent de Windows 7
Actualisé

Nouveau logicielDes pirates informatiques profitent de Windows 7

Microsoft a annoncé jeudi que des pirates informatiques diffusaient des versions piégées de son nouveau logiciel vedette, Windows 7.

Cette annonce intervient alors que le géant informatique californien vient de présenter les protections anti-piratage de son nouveau logiciel pour empêcher la diffusion de copies illégales.«Il est important que les clients se procurent leur copie de Windows auprès d'une source fiable», a déclaré le directeur général de Microsoft, Joe Williams, dans un entretien publié sur le site officiel du groupe.«Au cours des derniers jours, nous avons été informés de distributions clandestines (...) de Windows 7 visant à infecter le PC du client avec des virus».Microsoft a sonné mardi les trois coups de l'arrivée de la nouvelle version de son logiciel vedette avec la mise en ligne d'une version présentée comme quasiment définitive, dans le cadre d'un lancement échelonné destiné à éviter une répétition du fiasco de Vista.«Avec Vista, nous avions fait des avancées significatives pour réduire la menace des copies piratées affectant les clients, nos partenaires et les logiciels Microsoft et nous prévoyons de faire encore mieux avec Windows 7», a dit M. Williams.Microsoft dénonce la piraterie des logiciels comme un problème généralisé qui coûte à l'économie mondiale plus de 45 milliards de dollars par an et comporte pour les particuliers des risques d'usurpation d'identité, de perte de données et de pannes informatiques.Selon l'enquête menée par Microsoft, jusqu'à un tiers des clients du géant des logiciels pourrait utiliser des copies contrefaites de Windows, a ajouté M. Williams.«Nous voyons de nombreux cas de clients qui veulent acheter un logiciel authentique et pensent l'avoir fait jusqu'au moment où ils découvrent qu'ils ont été victimes de pirates de logiciels», a-t-il expliqué.Les logiciels Windows sont utilisés sur 90% des ordinateurs dans le monde, selon les chiffres de l'industrie. (afp)

Ton opinion