Des pirates ouvrent le feu sur un pétrolier japonais
Actualisé

Des pirates ouvrent le feu sur un pétrolier japonais

Des pirates présumés ont ouvert le feu lundi sur un pétrolier japonais au large du Yémen, perçant un trou dans la coque par lequel plusieurs centaines de litres de pétrole se sont écoulés dans la mer, selon les autorités.

L'incident n'a pas fait de blessés.

Le «Takayama», pétrolier de 150.000 tonnes, a été attaqué à environ 440 kilomètres au large d'Aden (sud-ouest du Yémen) alors qu'il se dirigeait vers l'Arabie saoudite, a fait savoir dans un communiqué son propriétaire japonais, Nippon Yusen. Aucun des 23 membres de l'équipage n'a été blessé, a-t-il précisé.

Toujours selon Nippon Yusen, le trou créé par l'impact des balles a été colmaté après avoir laissé s'échapper plusieurs centaines de litres de pétrole.

Selon un responsable du ministère des Transports japonais, Yoichi Oda, on privilégiait la piste d'une attaque de pirates dont les motivations ne sont pas connues pour l'heure.

Les eaux de la mer Rouge entre le Yémen et la Somalie sont fréquemment le théâtre d'attaques de pirates. Après la prise d'otages du «Ponant» au début du mois, un bateau de pêche espagnol avec 26 marins à bord a été piraté dimanche au large des côtes somaliennes, a fait savoir Madrid lundi. (ap)

Ton opinion