Actualisé 22.04.2008 à 09:22

Des pirates s'emparent d'un thonier espagnol

L'Espagne a dépêché un bâtiment de guerre au large de la Somalie. Des pirates se sont emparés d'un thonier espagnol ce week-end avec 26 membres d'équipage.

Le ministère a précisé que l'équipage ne semblait pas avoir subi de mauvais traitements. Un peu plus tôt lundi, un homme présenté sur la radio nationale espagnole comme le capitaine du navire avait déclaré que toutes les personnes à bord étaient en bonne santé.

Un homme se présentant comme l'un des ravisseurs a par ailleurs expliqué dans un mauvais anglais que les pirates étaient de nationalité somalienne et demandaient de l'argent.

Un centre régional maritime basé au Kenya, le Seafarer's Assistance Programm, a déclaré que le bateau espagnol ne figurait pas dans la liste des 2454 thoniers autorisés à pêcher dans la région.

D'autres pirates ont par ailleurs détourné lundi un navire venant de Dubaï, le Al Khalidj, qui transportait des denrées alimentaires en Somalie. Le navire a été arraisonné à moins de dix kilomètres du port de Bosasso.

Tir de grenade

«Si ces pirates s'en prennent désormais aux navires qui nous apportent des vivres, l'activité de nos ports va être gravement affectée. Nous devons faire quelque chose», a déclaré Abdisamad Yousouf Abwaan, ministre du commerce et de l'industrie de la région semi-autonome du Puntland.

Un navire battant pavillon japonais, le Takayama, a également été touché lundi «par ce qui s'apparentait à un tir de grenade dans le Golfe d'Aden». Le bateau qui transportait des produits chimiques n'a subi que «des dégâts mineurs à la coque, près de la poupe», est- il précisé dans un communiqué, et a pu poursuivre sa route avec ses 23 passagers, indemnes.

Unité d'information

A Madrid, le ministère des affaires étrangère a déclaré que 13 des 26 membres d'équipage du Playa de Bakio étaient des ressortissants espagnols et a précisé être en contact avec des pays qui sont militairement présents dans la région afin de retrouver la trace du navire.

«Le premier de nos objectifs est de créer une unité d'information et de surveillance afin de suivre l'évolution de la situation minute par minute», a déclaré l'actuelle première vice- présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega. «Nous sommes confiants quant à l'issue rapide et heureuse de cette situation», a-t-elle ajouté.

L'affaire du Ponant

Le Playa de Bakio a été attaqué au lance-grenades à 250 miles de la côte avant d'être abordé par des hommes armés, ont rapporté dimanche les médias espagnols, selon lesquels il ferait route vers la côte somalienne.

Début avril, le Ponant, un yacht de luxe français, avait été arraisonné au large de la Somalie. Les six Somaliens arrêtés et transférés à Paris après la prise d'otages, du 4 au 11 avril, de trente personnes à bord du Ponant ont été mis en examen et écroués vendredi dernier à Paris. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!