Actualisé 03.03.2008 à 10:57

Des policiers blessés par armes à feu à Paris

Quatre policiers français ont été blessés par des tirs d'armes à feu dimanche dans une banlieue au sud de Paris.

La ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie a estimé qu'ils avaient été victimes d'un «véritable guet-apens».

Dans un communiqué publié lundi, le ministère a précisé que les policiers avaient été appelés dimanche après-midi par une boulangère du quartier réputé sensible de La Grande Borne à Grigny, «dont le commerce venait d'être vandalisé» par deux personnes.

A leur arrivée, toujours selon le ministère, les policiers étaient attendus «par une trentaine de personnes au visage dissimulé, dont plusieurs étaient armées, qui les ont pris à partie».

Quatre blessés

Quatre policiers ont été blessés: trois ont été touchés par des plombs au niveau du visage, et ont pu être soignés sur place; le quatrième, atteint par des plombs et des clous au niveau des jambes, a dû être hospitalisé.

Mme Alliot-Marie a demandé que «tous les moyens soient mis en oeuvre pour identifier, appréhender et traduire en justice les auteurs de ces actes criminels». Elle a souhaité «que des condamnations exemplaires puissent prévenir toute velléité de réitérer de tels agissements».

En novembre dernier, des policiers avaient déjà été visés par des armes à feu à Villiers-le-Bel, une banlieue du nord de la capitale, ce qui avait été présenté comme une «première» par des responsables des forces de l'ordre.

Ces violences avaient fait craindre un nouvel embrasement des banlieues deux ans après les émeutes de 2005. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!